Partager

Dans la nuit du 22 septembre dernier, les limiers du commissariat de police du 11ème arrondissement ont procédé à l’arrestation d’Issa Sanogo, un jeune brigand qui terrorisait les populations de Kalaban-Coura. Plusieurs victimes se sont présentées au commissaire principal du 11ème arrondissement, Dioubady Diawara, pour confirmer l’identité du suspect et déposer une plainte à son l’encontre. Ces plaignants ont été victimes entre autres de vols et des braquages à main armée dans leurs domiciles et dans les rues dudit quartier.

Le jeune Issa Sanogo est bien connu par les populations de Kalaban-Coura pour ses activités crapuleuses dont il se livrait depuis quelques temps. C’est dans la nuit du 22 septembre dernier, qu’il est tombé dans le filet du commissaire principal du 11ème arrondissement, Dioubady Diawara et ses éléments suite à un braquage dans une famille à Kalaban-Coura.

Aux dires du commissaire, Dioubady Diawara, un groupe de jeunes filles composé de Awa Traoré, Oumou Keïta et Djénéba Traoré étaient en train de causer paisiblement devant leur famille lorsque le nommé, Issa Sanogo et l’un de ses complices toujours en fuite se sont présentés face à elles en les sommant de leur donner tout ce qu’elles avaient en leur possession.

Un ordinateur qui était en charge et deux téléphones portables ont composé le butin emporté par Issa Sanogo et son complice qui menaçait le groupe de jeunes filles à l’aide d’un pistolet de fabrication tchèque.

Le braqueur et son complice ne se sont pas contentés de ce qu’ils avaient soutiré, ils ont également proféré des injures incendiaires à l’encontre des jeunes filles. Ils ont aussi menacé les jeunes filles de leur chercher une pince afin de crever les pneus de leur véhicule pour ne pas être suivis.

C’est tout juste après le forfait des malfrats que le frère des jeunes filles, Idrissa Traoré, est arrivé dans le domicile familial. Informé de la situation, il s’est mis à la poursuite des malfrats qui ne devaient pas être trop loin des lieux du braquage. C’est ainsi qu’il a rencontré Issa Sanogo. Idrissa Traoré qui a déjà été briefé par ses sœurs sur l’identité des malfrats n’a pas hésité d’engager une bagarre avec le dénommé Issa Sanogo. Il a réussi à le neutraliser avant que ce dernier ne fasse usage de son arme.

Egalement remontées par l’attitude de ces délinquants, les populations sont sorties pour donner un coup de main à Idrissa Traoré. N’eut été l’intervention rapide des éléments du commissaire Dioubady Diawara, en patrouille dans les alentours le pire allait se produire. Issa Sanogo a été conduit au commissariat du 11ème arrondissement pour des investigations approfondies.

Au cours de son interrogatoire, il a avoué les faits qui lui sont reprochés. Il a déclaré avoir opéré avec un complice qui serait toujours en fuite avec l’ordinateur portable et les deux téléphones mobiles subtilisés sur les jeunes filles. Aujourd’hui, plus d’une dizaine de personnes se son présentées au commissariat du 11ème arrondissement pour identifier le suspect.

Le commissaire Dioubady Diawara a profité de ce coup filet pour inviter les populations à une franche collaboration afin de sécuriser les personnes et leurs biens dans sa zone d’intervention. Quant au malfrat Issa Sanogo, il médite sur son sort à la maison d’arrêt de Bamako-Coura.

Cléophas TYENOU, Stagiaire

30 Septembre 2013