Partager

Ce système est en train de prendre une proportion très importante dans notre pays au détriment de nos valeurs cardinales léguées à savoir le sens de la responsabilité, de la dignité et de l’égalité des droits.

Pendant la Première République, cette pratique était sanctionnée avec la dernière rigueur, mais au fil des années, la République du Mali a vu se développer cette pratique qui est en train de compromettre nos valeurs démocratiques.

Face à cette situation, il revient à l’Etat de procéder à une large campagne de sensibilisation et de moralisation pour éradiquer ce fléau. Malheureusement tout se resoud à l’amiable au Mali. Toutefois si cette méthode ne donne pas satisfaction, il y a lieu de prendre des mesures draconiennes contre les fauteurs pour anéantir la corruption.

L’Etat, les partis politiques, la population, tous ensemble doivent s’adonner à une lutte acharnée pour en finir totalement avec cette pratique indigne et déloyale. Une solution doit être cherchée et trouvée pour éliminer la corruption de nos habitudes quotidiennes.
Modibo KEITA, Correspondant

15 octobre 2008