Partager

Les correcteurs du DEF n’ont pas encore perçu leurs primes. Un retard que le directeur de l’Académie de Tombouctou impute au Trésor et à des erreurs de saisie de noms. « Le payement est prévu pour la fin de cette semaine ou le début de la semaine prochaine », nous a assuré hier au téléphone, le directeur de l’Académie d’enseignement de Tombouctou, Dramane Touré.

Selon les autorités scolaires, chaque année, depuis la décentralisation de l’école malienne, toutes les académies prennent en charge les problèmes des élèves et des enseignants.

C’est ainsi que la liste et le numéro d’immatriculation des différents enseignants qui corrigent sont envoyés par les centres d’animation pédagogique (Cap) aux différentes académies.

« Le payement suit une certaine procédure administrative au niveau de l’enseignement. Cette année à Tombouctou, la procédure a pris un certain retard au niveau du Trésor », a expliqué le directeur.

« Cette année pour la correction, les Cap nous ont envoyés la liste des différents correcteurs et nous avons constaté qu’il y a eu une erreur dans les noms et les numéros d’immatriculation. Elle vient peut-être au niveau de la manipulation lors de la saisie », a reconnu M. Touré.

Le directeur de l’Académie de Tombouctou s’est dit soucieux de la situation, c’est pourquoi il a confirmé avoir contacté les représentants des syndicats d’enseignants représentés dans la commission en raison de deux représentants du Syndicat libre de l’enseignement fondamental (Syldef), deux du Syndicat national de l’éducation et de la culture (Snec) et deux du Syndicat des contractuels.

Ces syndicats ont procédé à une vérification à leur niveau et se sont rendus compte que cette erreur matérielle ne provient pas de l’Académie de Tombouctou.


Sètè Traoré

(stagiaire)

16 Juillet 2008