Partager

Les ministres africains en charge de l’Environnement affirment leur soutien au groupe africain sur les négociations lors du forum des ministres africains de l’Environnement qui a ouvert ses portes hier matin au Pavillon Afrique.    

« La Cop-22 doit être  la réalisation des engagements de la Cop-21 de  Paris »,  a déclaré le ministre de l’Environnement du Maroc. Pour les ministres du continent, les priorités pour l’Afrique restent  l’accès  aux énergies renouvelables et à l’Initiative pour l’adaptation à l’agriculture  africaine  (AAA). Notre ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable,  Mme Kéita Aida M’bo a participé à cette rencontre.

Du côté du stand du Mali, les rencontres side-event continuent. Plusieurs thématiques sont abordées sur l’énergie et les femmes en rapport avec les mesures d’adaptation et d’atténuation. Elles sont animées par les ONG et les organisations de l’Etat malien.

Le président de la République, IBK est attendu ce début de semaine à Marrakech pour participer à la rencontre de haut niveau des chefs d’Etat en vue sauver la planète. L’objectif global est de maintenir la hausse de la température à moins de 2 degrés. Il s’agit également de l’alimentation du Fonds vert climat à hauteur de 100 milliards de dollars. Un fonds invité à la hausse par les experts africains.
A l’heure actuelle, on ne dispose que 10 % de ce Fonds prédisposé à financer les programmes et projets sur l’atténuation et l’adaptation.

O. D. et CC/MEADD

14 Novembre 2016