Partager


Le Président de la République, Amadou Toumani Touré a procédé, le samedi 22 novembre 2008, à l’inauguration du stade omnisports de Bougouni d’une capacité de 4 500 places. La construction de cette infrastructure sportive s’inscrit en droite ligne dans le cadre de la coopération entre le Mali et la République Populaire de Chine. Ce stade qui contribuera à la promotion des activités sportives de Bougouni, est situé sur la route de Yanfolila dans le quartier « Nièbala extension » à un kilomètre du centre ville. .

Le 22 novembre 2008 est désormais une date inoubliable pour les populations du cercle de Bougouni. C’est cette date que le Président de la République, Amadou Toumani Touré, a choisi pour inaugurer officiellement le stade omnisports de la ville. Cela grâce au partenariat qui existe entre le Mali et la République populaire de Chine.

Tous les ingrédients avaient été réunis par le ministère de la Jeunesse et des Sports pour que cette fête soit plus belle. En plus du ministre de la Jeunesse et des Sports, Hamane Niang, d’autres membres du gouvernement étaient présents à cette cérémonie.

Il s’agit de Ibrahima N’Diaye dit Iba de l’Emploi et de la Formation Professionnelle et Tiémoko Sangaré de l’Agriculture. Le Président du Comité National Olympique et Sportif du Mali, Habib Sissoko, le Président de la Fédération Malienne de Football, Salif Kéïta ainsi que des représentants des différentes fédérations sportives étaient aussi présents à ce grand rendez-vous.

C’est aux environs de 16 heures 30 minutes que le Chef de l’Etat a coupé le ruban symbolique en présence de l’Ambassadeur de Chine au Mali, avant de découvrir les locaux du stade. C’est après qu’ATT fera le tour du stade afin de saluer les populations de Bougouni, qui sont sorties massivement afin de lui réserver un accueil chaleureux et lui dire « merci pour le stade de Bougouni« .

Situé sur la route de Yanfolila, le stade omnisports de Bougouni se trouve dans le quartier « Nièbala extension » à un kilomètre du centre ville. C’est en janvier 2006 que les travaux de construction ont officiellement démarré par l’entreprise chinoise « Qilo ». L’unité technique de gestion du projet, la subdivision de l’urbanisme et le bureau de contrôle « Socetec », ont assuré un suivi constant et vigilant du chantier, selon le ministre Hamane Niang.

Le volet initial du stade a été bouclé depuis courant 2007. Il concerne certains ouvrages réalisés sur une superficie bâtie sur 32 648 m2. Il s’agit d’un terrain de football de dimensions internationales ; d’une poste d’athlétisme de huit couloirs ; de deux sautoirs ; d’un tableau d’affichages de 4 m2 ; de gradins avec loge officielle et voies d’accès pour handicapés physiques ; d’un salon d’honneur pour les officiels avec toilettes ; de deux vestiaires équipés de toilettes ; de deux grandes salles de toilettes publiques ; de toilettes pour handicapés physiques ; d’un bureau des entrées ; du logement du gardien et de la clôture.

Les travaux du volet extension ont permis de construire une deuxième tribune d’une capacité de 2 200 places. Sans oublier les toilettes extérieures, le système autonome d’adduction d’eau ; les travaux de dallage pour parking intérieur ; les cabines techniques sur gradins ; les éclairages sportifs ; les groupes électrogènes (500 kva de marque Perkins) ; le grillage de protection et les aménagements botaniques.

« Au-delà de sa dimension architecturale, la construction du stade de Bougouni a joué une fonction sociale notable. Cette fonction est étayée non seulement par la viabilisation en eau, en électricité, en téléphone et en éclairage public du secteur d’implantation mais, aussi du nombre d’emplois générés par les travaux de chantiers et les emplois permanents au niveau du stade.

Le stade fonctionne dans un cadre institutionnel bien élaboré. Le personnel administratif est en place de même que le personnel d’appui » a précisé le ministre Hamane Niang. Avant de rappeler que « ce joyau de proximité s’ajoute à ceux de Koutiala et de San qui seront bientôt inaugurés et aux stades construits à la faveur de la CAN 2002 pour une promotion intensive du sport de masse ».

L’Ambassadeur de Chine au Mali était heureux de voir Bougouni doté d’un magnifique stade omnisports qui permettra désormais aux populations d’organiser de multiples manifestations sportives, culturelles et sociales. « L’inauguration de ce stade est un moment bien heureux pour célébrer encore une fois notre parfaite coopération bilatérale.

Elle est bien fondée sur la base du respect mutuel et d’entraide réciproque et elle se développe sans relâche sous la haute direction du Président de la République du Mali, Amadou Toumani Touré et de celle de son Excellence Hu Jintao, Président de la République Populaire de Chine » a-t-il précisé.

Prenant la parole, le Président ATT a exprimé toute sa gratitude au peuple chinois plus particulièrement à son homologue de la République populaire de Chine pour ce geste à l’endroit du Mali. « Mon ami et frère, Hu Jintao n’a pas hésité d’offrir au Mali un troisième pont et trois stades notamment à Bougouni, San et Koutiala. Je suis très fier aujourd’hui d’inaugurer l’une des réalisations. Ces différentes infrastructures ont été gratuitement offertes par la Chine.

A ce titre, nous adressons nos sincères remerciements au peuple chinois et à son président de la République » a déclaré ATT, avant de confier ce stade à la jeunesse et aux sportifs de Bougouni, au Comité National Olympique et Sportif, à la Fédération Malienne de Football, au Conseil National de la Jeunesse …

Un match de gala a opposé l’AS Tadona de Bougouni à la sélection de Yanfolila-Kolondièba. Un match que le Président ATT a donné le coup d’envoi symbolique. Il a offert deux jeux de maillots aux deux équipes plus deux ballons.

L’Association Bougouni-Kolondièba-Yanfolila a été dotée de 18 ballons de football et de 2 ballons de basket-ball.

Après Bougouni, le Président de la République inaugurera respectivement, les stades de Koutiala et de San, les 6 et 7 décembre prochain. Ces trois stades, faut-il le rappeler, ont coûté près de 7 milliards de FCFA.

Alou B HAIDARA

Envoyé spécial

24 Novembre 2008