Partager

Plus de 3,4 milliards de F CFA, c’est le montant annoncé par la Chine pour la construction d’un hôpital national à Yirimadio d’une capacité de 150 lits. Pour joindre l’acte à la parole, Chinois et Maliens viennent d’apposer leurs signatures sur le document pour la construction dudit hôpital.

La signature de convention a eu pour cadre le ministère de la Santé en présence du ministre, Oumar Ibrahima Touré et de l’Ambassadeur de Chine au Mali, Zhang Guoqing. Le début des travaux est prévu en début 2009.

La construction de cet hôpital national dans notre pays est un cadeau précieux de la Chine pour les 50 ans de l’accession de notre pays à la souveraineté nationale qui seront célébré le 22 septembre 2010.

La convention a été signée par le Directeur de la Cellule d’exécution du programme de renforcement des infrastructures sanitaires (Cepris) et le représentant de l’entreprise Quilu, Li Guongren sous l’œil vigilant du ministre de la Santé, Oumar Ibrahima Touré et de l’Ambassadeur de Chine au Mali, Zhang Guoqing.

Le ministre de la Santé, Oumar Ibrahima Touré, a souligné dans ses propos que cet hôpital, qui sera construit sur une période de 15 mois, illustre l’engagement du gouvernement chinois aux côtés du peuple malien et traduit la volonté de Beijing de contribuer à l’amélioration de la prise en charge sanitaire de la population.

« C’est donc avec un immense plaisir que nous assistons, aujourd’hui, à une avancée significative dans l’édification de cet hôpital à travers la présente signature de convention » a-t-il témoigné.

Par ailleurs, il a poursuivi en soutenant que la République de Chine Populaire est l’un des premiers pays à avoir reconnu et soutenu la jeune République du Mali au lendemain de son indépendance en 1960.

Il a au nom du Président de la République, Amadou Toumani Touré, et du gouvernement adressé ses remerciements à l’ambassadeur pour avoir appuyé financièrement son département lors du forum ministériel mondial sur la recherche pour la santé, le développement et l’équité qui s’est tenu en novembre dans notre pays.

Le ministre a aussi salué la présence, depuis maintenant quarante ans, d’équipes médicales chinoises pour améliorer la santé de la population.

Ainsi que la dotation en équipements médicaux de nos hôpitaux et le renforcement des capacités des ressources humaines du Mali à travers des bourses d’études en Chine. Enfin, le ministre a émis le vœu de voir se terminer l’œuvre avant la date indiquée.

Selon le diplomate chinois, Zhang Guoqing, la construction de cet établissement hospitalier renforcera davantage les relations d’amitié entre nos deux pays.

« La future infrastructure sanitaire fait partie d’une série de projets intergouvernementaux convenus entre le Mali et la Chine lors du sommet sino-africain de Beijing auquel avait participé le président de la République, Amadou Toumani Touré, en novembre 2006 » a-t-il indiqué.

En plus, la Chine est en train de réaliser 10 maisons de la femme et de l’enfant ainsi qu’un troisième pont sur le fleuve Niger à Bamako, deux écoles rurales à Mopti et à Sikasso.


Ramata TEMBELY

29 Décembre 2008