Partager

De la visite de 72 heures qu’entame aujourd’hui le Président Amadou Toumani Touré aux Etats-Unis, à celle qu’effectuera à partir du 22 février prochain, le Président autrichien dans notre pays, en passant par la mise en route du Programme indicatif national (PIN) et du Document de stratégie pays (DSP) de la coopération entre notre pays et la commission de l’Union européenne, voilà trois événements qui illustrent le dynamisme de la diplomatie malienne.

Au-delà, c’est l’image d’un Mali qui marque de précieux points au près de ses partenaires.
« Le Mali est un pays très ouvert où la tolérance religieuse et politique règne depuis longtemps ». Ces propos tenus, le 4 février dernier, par Todd Moss, sous secrétaire d’Etat adjoint aux affaires africaines, reflètent l’image de notre pays à l’extérieur, notamment aux Etats-Unis.

Ce qui justifie l’invitation adressée par Georges W. Bush à Amadou Toumani Touré, qui effectue à partir d’aujourd’hui une visite à Washington.

Economie, paix, sécurité et bonne gouvernance, autant des sujets qui seront abordés entre Maliens et Américains au cours de cette visite. Au-delà de la coopération bilatérale entre les deux pays, ATT et Bush échangeront certainement sur la situation sécuritaire en Afrique, précisément sur la bande Sahélo saharienne, où la menace terroriste n’épargne aucun pays.

Le Président Touré, dont l’expérience est avérée en matière de gestion de conflit, est un interlocuteur privilégié pour les Américains dont l’implication directe ou indirect dans certains conflits en Afrique et ailleurs, est au centre des préoccupations à la Maison blanche au moment où le mandat de Bush s’achemine vers la fin.
ATT aura également des entretiens à caractère économique avec les responsables de l’US-AID et du Millenium Challenge Corporation (MCC).

Un pactole de 461 millions de dollars, soit 230 milliards de nos francs sont mis à la disposition du Mali dans le cadre du MCC. Toute fois, M. Todd précise : « nous avons un programme d’aide très robuste avec le Mali qui porte sur divers secteurs ».

Au retour des Etats Unis, ATT accueillira à Bamako, un hôte de marque. Il s’agit du président d’Autriche. Cette visite d’un chef d’Etat de ce pays chez nous, est une première.

Elle traduit cependant l’ouverture prônée par le chef de l’Etat Malien en direction d’autres pays. Cette visite permettra aux Maliens et aux Autrichiens de jeter les bases de leur coopération. L’Autriche ne manque pas d’opportunités pour nos compatriotes. En effet, ce pays, du fait de sa situation centrale, constitue un transit pour beaucoup d’étrangers. Aussi, l’économie autrichienne, grâce au poids des entreprises de sous traitrance, est basée essentiellement sur les petites et moyennes entreprises.

Dans le domaine industriel, le Mali peut s’inspirer de l’expérience autrichienne, notamment dans l’industrie textile et de l’habillement. En la matière, la production cotonnière du Mali peut nouer le fil d’une fructueuse coopération entre les deux pays.

L’industrie électrique et surtout l’agro-alimentaire constituent d’autres pistes de la future coopération entre le Mali et l’Autriche.

Plusieurs accords de coopération seront signés entre les deux pays à l’issue de cette visite.

La semaine dernière, la coopération entre le Mali et la Commission de l’Union européenne a pris un nouvel envol avec la mise en route de deux documents stratégiques qui seront le tableau de bord de cette coopération. Dans ce cadre, notre pays bénéficie d’une enveloppe de 426 millions d’euros ; somme prévue dans le cadre du 10è FED. Lutte contre la pauvreté et bonne gouvernance, ce sont là les deux axes centraux de cet ambitieux programme sur la période 2008-2013. Qui dit mieux ?

CH. Sylla

11 Février 2008.