Partager

une-3118.jpgLe chef de la mission militaire russe et six instructeurs de la Mission européenne de formation des militaires maliens (EUTM-Mali) ont été décorés hier par le ministre de la défense et des anciens combattants. La cérémonie qui s’est déroulé dans l’enceinte dudit ministère a eu lieu en présence du grand chancelier des ordres nationaux du Mali, le colonel Djingaray Maïga.

« Je suis triste parce que je dois partir de Bamako, du Mali, mais je suis également fier aujourd’hui d’avoir eu à travailler avec des personnes solides ». C’est dans un français approximatif que le Capitaine de vaisseaux, Alexandre Omeliyanchuk, a fait part de ses sentiments, après six années de travail au Mali. Au Mali, le chef de la mission militaire russe a eu comme tâche prioritaire le « renforcement de la coopération entre Bamako et Moscou ». « Nous avons eu des résultats. Je vais partir à Moscou mais je continuerai à travailler pour le Mali parce que je suis aussi du Mali », a-t-il estimé, faisant référence à ses six années de séjour dans notre pays. Il a donc été élevé de la médaille de Chevalier de l’ordre national du Mali à titre étranger.

Les six officiers de l’EUTM-Mali concernés par cette décoration sont le colonel Franc Günter Wachter, le lieutenant-colonel Kevin Freudenberger, ainsi que les commandants Fernando Meana, Antonio Noro, Mike James, et Diego Rejon. Ils ont tous été décorés de la Médaille du mérite militaire à titre étranger. L’EUTM qui est l’une des plus importantes missions militaires étrangères est opérationnelle au Mali depuis 2013. Sa tâche : former les forces militaires maliennes dans la perspective d’une reprise des régions du nord du pays des mains des groupes rebelles et islamistes et de la sécurisation desdites zones. Au total, plus 8.000 soldats et cadres militaires maliens ont déjà été formés. Et en à croire les instructeurs de cette mission, les forces de défense maliennes ont démontré leurs capacités à répondre à la menace sécuritaire.

Seydou Coulibaly

© AFRIBONE

Le 1er Juin 2016