Partager

Le Mufti de la commune d’Eyyub, en Turquie, construira le siège et la nouvelle mosquée du Haut conseil islamique du Mali. Le ministre des Affaires Religieuses et du Culte, Yacouba Traoré, a procédé à la pose de la première pierre de ces bâtiments le samedi 8 décembre dernier, dans la zone ACI 2000, non loin de l’hôtel Kosam. C’était en présence du ministre de la Justice, garde des sceaux, du maire de la commune IV, du président du Haut conseil islamique, Mahamoud Dicko et plusieurs religieux, venus nombreux pour la circonstance.

Cette mosquée sera érigée sur le même espace que le nouveau siège du Haut conseil islamique dont les travaux avaient été lancés par le Président déchu et qui étaient arrêtés depuis la pose de la première pierre, pour faute de financements. La construction de cette mosquée par nos amis turcs s’inscrit dans le cadre du dynamisme de la coopération notre pays et la Turquie. Pour la circonstance, les muftis de la ville d’Istanbul et d’Eyyud avait effectué le déplacement pour marquer leur solidarité à l’endroit des musulmans du Mali.

Pour le ministre des Affaires Religieuses et du Culte, la réalisation de cette infrastructure est le fruit de la collaboration entre la communauté musulmane du Mali et celle d’Eyyub. A ses dires, elle aussi est l’expression de la solidarité des musulmans de Turquie en général et de ceux de la municipalité d’Eyyub en particulier. Le ministre a également rappelé que depuis quelques années le volume et l’importance des actions et réalisations du peuple turc et de son gouvernement, à l’endroit du peuple malien n’ont cessé de croître dans tous les domaines. A titre d’exemples, il a cité des dons de bœufs pendant la fête d’Aïd el Kabîr, l’aide au profit des populations déplacées du Nord, la construction de mosquées et écoles, prise en charge de démunis et l’octroi de bourses aux bacheliers maliens. C’est pour cette raison qu’il a apprécié à leur juste valeur les efforts turcs à l’endroit du Mali.

A cette occasion, l’imam Mahamoud Dicko a appelé à l’union sacrée pour faire face à la situation actuelle de notre pays. Il a prêché la bonne parole à l’endroit des fidèles musulmans. La cérémonie a pris le sacrifice d’un mouton pour bénir les travaux.

Youssouf Diallo

22 Septembre du 10 Décembre 2012