Partager

Cadre d’échanges pour institutions techniques et professionnelles des deux pays, les journées pharmaceutiques tunisiennes permettront aux professionnels du secteur pharmaceutique du Mali de découvrir les produits tunisiens.

Elles doivent aussi servir à envisager les voies et moyens pour développer une coopération technique spécifique permettant aux professionnels du secteur de bénéficier de l’expertise de leurs homologues tunisiens pour développer une démarche qualité afin de garantir la disponibilité et la qualité des médicaments au Mali.

C’est d’ailleurs la raison pour laquelle le représentant de la ministre a invité le secteur pharmaceutique commercial, sous l’égide de l’Ordre national des pharmaciens du Mali, à s’inspirer du modèle tunisien d’importation et de distribution des produits pharmaceutiques. Un modèle qui, par sa réussite, a permis aux autorités tunisiennes de maîtriser l’importation de médicaments illicites et contrefaits.

Pour la présidente de l’Ordre des pharmaciens du Mali, Dr. Cissé Djita Dème, il n’est plus besoin de démontrer l’importance du médicament de sa disponibilité et de son accessibilité pour davantage sécuriser les populations.

L’ambassadeur de Tunisie au Mali, S. E. Chéour Farhat et le PDG de la Chambre nationale de l’industrie pharmaceutique, Maher Kamoun, ont mis en exergue la politique tunisienne en matière de fabrication de produits pharmaceutiques.

Aujourd’hui, la Tunisie dispose d’un tissu industriel composé de 29 unités modernes de fabrication de médicaments et de dispositifs médicaux.

Mohamed Daou

14 septembre 2006.