Partager

L’Ambassadeur de Tunisie au Mali, en fin de mission dans notre pays, M. Farhat Cheour, a rencontré la presse le lundi 25 Août 2008 à la Maison de la Presse. Ce fut l’occasion, pour le diplomate tunisien, de dresser tous les axes de la coopération entre les deux pays, durant les quatres dernières années.

Rappelons que c’est le 5 Mars 2005 que l’Ambassadeur Farhat Cheour a présenté sa lettre de créance au Président de la République Amadou Toumani Touré. Depuis lors, le diplomate tunisien n’a cessé d’oeuvrer en vue de donner un souffle nouveau à la coopération entre son pays et le Mali.

A cet effet, le bilan de cette coopération durant les quatre dernières années est très éloquent. Un bilan sur lequel l’ambassadeur tunisien s’est également appesanti au cours de cette conférence.

Selon M. Farhat Cheour, la bonne évolution de cette coopération bilatérale est essentiellement due à la volonté politique des Chefs d’Etat de deux pays, Amadou Toumani Touré et Zine El Abidine Ben Ali. Aussi, au cours de ce point de presse, l’Ambassadeur Farhat Cheour a évoqué tous des axes de cette coopération qui, rappelons-le, est beaucoup basée sur le commerce, la santé, l’éducation, et le domaine touristique.

Evoquant les relations entre les deux pays dans le domaine économique, le diplomate tunisien a cité, entre autres, les salons et les journées touristiques qui ont permis aux opérateurs économiques des deux pays d’avoir un cadre d’échanges. Les efforts, dans le cadre, ont permis d’obtenir des résultats appréciables, avec le rapprochement des opérateurs du secteur privé des deux Etats.

Dans le registre du bilan de ce rapprochement, on compte la mise en place de sociétés mixtes de coopération et du Conseil mixte d’hommes d’affaires créé par les acteurs du secteur privé des deux pays. Sur la base des résultats du bilan de cette coopération, le Mali est l’un des premiers partenaires de la Tuinsie dans la sous-region, dira l’Ambassadeur tunisien.

Comme arguments pour soutenir sa déclaration, M. Farhat Cheour a, entre autres, évoqué la présence d’entreprises, de bureaux d’études, d’architectes et d’ingénieurs tunisiens au Mali. Le secteur du Transport, en particulier, le transport aérien, est un autre maillon très important de la coopération maliano-tunisienne évoquée par le diplomate tunisien au cours de cette rencontre de presse.

Aux dires de l’Ambassadeur, la coopération qui porte sur ce domaine a permis l’évacuation de plusieurs patients vers de Centre Hospitalier Tunisien. M. Farhat Cheour a également évoqué l’existence, en matière de santé reproductive, d’une coopération triangulaire avec l’Espagne, ainsi que l’organisation, chaque année, d’une Caravane de santé sur le Mali. Ce qui a permis, à des médecins tunisiens, de venir séjourner au Mali, pour faire des consultations pendant près de deux semaines.

Selon M. Farhat Cheour, avec le Mali, la Tuinisie a développé une diplomatie de solidarité, avec des actions qui rentrent dans le cadre du Mois de la Solidarité. Il y a aussi la signature d’un Accord-Cadre, dans le domaine pharmaceutique, “un accord très important”, d’après le diplomate tunisien, qui a également révélé l’existence d’un partenariat dans le domaine des Télécommunications.

Dans le cadre de cette “coopération gagnante”, il est à indiquer que la Tunisie participe, de façon très importante, au développement des ressources humaines du Mali. A cet effet, l’Ambassadeur tunisien a cité l’octroide bourses à des étudiants maliens, par son pays.

M. Farhat Cheour a mis un accent particulier sur le secteur des services qui est également en train de se développer dans le cadre de la coopération entre les deux Etats.

Les relations entre la Tunisie et le Mali sont très anciennes : elles datent du 11e siècle. Les deux pays partagent ensemble plusieurs valeurs ; ce qui justifie souvent le mariage mixte des deux côtés”, a précisé le diplomate tunisien.

A l’en croire, la coopération entre les sociétés civiles des deux pays a également été un catalyseur pour le développement de la coopération maliano-tunisienne. A l’avenir, cette coopération pourrait s’entendre à d’autres domaines, a laissé entendre M. Farhat Cheour, tout en se réjouissant de l’exemplarité de la coopération entre les deux pays.

C’est donc avec un cœur plein de satisfaction et de souvenirs que l’Ambassadeur tunisien quitte le Mali. mais il a affirmé qu’une fois arrivé dans son pays, il continuera toujours à œuvrer pour cette coopération, quel que soit le niveau de responsabilité qu’il occupera.

Laya DIARRA

26 Aout 2008