Partager

jpg_2121_1.jpg
Pour le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, cet appui permettra de renforcer les efforts entrepris par notre pays depuis plusieurs années pour maintenir une stabilité macro-économique et renforcer la lutte contre la pauvreté, à travers une croissance saine et durable. Moctar Ouane a rappelé les efforts du gouvernement dans la lutte contre la pauvreté.

Ces efforts se traduisent par l’élaboration d’un stratégie nationale de lutte contre la pauvreté dont l’aboutissement a été l’élaboration depuis 2006, du cadre stratégique pour la croissance et la réduction de la pauvreté (CSCRP).

« Cette stratégie a permis d’améliorer l’environnement économique, politique, social et culturel en faveur des pauvres, de promouvoir les activités génératrices de revenu et l’auto emploi à l’intention des plus démunis et d’améliorer l’accès de ceux-ci aux services financiers et autres facteurs de production. Elle a aussi permis d’améliorer l’accès des pauvres à l’éducation, à la santé, à l’habitat, à l’eau potable et à l’assainissement« , a-t-il assuré.

Moctar Ouane qui s’est dit heureux de la signature de cet accord, a salué l’aide que la Suède accorde à notre pays dans un partenariat exemplaire.

Le ministre suédois de la Coopération au développement international a dit sa joie de visiter notre pays. Une visite qui permettra, sans nul doute, de renforcer davantage les relations entre les deux pays. « Nous allons aider le Mali dans sa lutte contre la pauvreté, les changements climatiques et pour la promotion des droit humains. Nous comptons approfondir notre présence notamment dans les domaines de la promotion de la femme, de la démocratie, de la lutte contre la corruption », a indiqué Mme Gunilla Carsson qui est accompagnée d’une forte délégation.

Pays de l’Europe du Nord, la Suède couvre une superficie de 449 964 km2. Elle est membre de l’Union européenne depuis 1995 et fait partie des pays de l’Organisation pour la coopération et le développement en Europe (OCDE). Jusqu’à 2000, à part quelques actions d’ONG, la coopération entre le Mali et la Suède était quasi-inexistante en dépit des bons rapports politiques qui unissaient les deux pays.

L’ouverture par la Suède d’un Bureau de liaison à Bamako en 2000, a ainsi permis l’établissement de relations de coopération plus étroites avec notre pays. Les tout premiers échanges d’experts entre les deux pays en 2001 ont permis de définir les priorités de développement du Mali à travers des domaines comme la démocratie, la lutte contre la pauvreté, l’éducation, l’environnement, les droits de l’homme.

Dans le cadre de sa nouvelle stratégie au développement, la Suède a adopté une aide budgétaire pluriannuelle plus importante en volume. Le montant de cet appui pour la période 2007-2008 s’élève à plus de 11 milliards Fcfa. Cette stratégie vise à accompagner le processus de lutte contre la pauvreté au Mali pour aboutir à une croissance durable.


M. KEITA

28 Octobre 2008