Partager

La rencontre d’aujourd’hui revêt une importance capitale pour notre pays”. Cette simple déclaration du ministre de l’Artisanat et du Tourisme, M. NDiaye Bah, traduit non seulement tout l’intérêt que le Mali et la Libye portent sur leurs relations mutuelles de coopération, mais dénote également que cette copération se renforce chaque jour davantage.

Du reste, les relations d’amitié qui lient les deux Chefs d’Etat malien et libyen sont à la mesure de l’importance que le Président ATT accorde à la diversité des secteurs dans lesquels la Libye s’investit activement depuis plus de deux décennies : entre autres, les secteurs des banques, de la communication, de l’agriculture, de l’hôtellerie et du tourisme.

Aussi, c’est dans le cadre du renforcement de la coopération maliano-libyenne que du 1er au 2 Août 2008, à l’hôtel LAICO-Amitié, s’est tenue la 3è réunion annuelle des filiales de la Libyan African Investment Company (LAICO).

La présence effective des partenaires directs et actifs de la Compagnie à la cérémonie explique l’importance de la coopération Mali-Libye : entre autres, les ministres de l’Artisanat et du Tourisme, M. NDiaye Bah, des Maliens de l’Extérieur et de l’Intégration Africaine, M. Badra Alou Macalou, le Président Directeur Général de la LAP-LAICO, M. Mohamed Agili, l’Ambassadeur de la Libye au Mali, le représentant de la LAP au Mali et en Afrique de l’Ouest, M. Cheick Amadou “Bani ” Kanté, les représentants de la LAICO au Burkina Faso et au Tchad.

La future Cité Afriqiyah

Prévue pour une durée de 20 mois (à partir du 10 Juillet 2008), l’hôtel “5 Etoiles ” LAICO Afriqiyah sera bâti sur 5 000 m2 et coûtera 50 millions de dollars US, soit 25 milliards de FCFA. Il comportera 135 chambres; mais son extension permettra d’atteindre 200 chambres, dont 17 suites.

Ce projet d’extension transformera l’espace en Cité LAICO Afriqiyah, avec deux hautes tours jumelles entourées d’autres comodités : jardins, espaces verts, restaurants, piscines… Grâce à cette infrastrucrure, le Mali deviendra davantage un passage obligé des grandes rencontres internationales.

Aussi, cette reprise de l’ex-Mariétou Palace par la LAICO contribuera à redonner un coup de fouet au développement économique du pays, renforcer le tourisme, augmenter les possibilités d’accueil du pays et diminuer le chômage par la création d’emplois.

Ainsi, ce futur hôtel fait de la LAICO le premier investisseur hôtelier du Mali, de par son implication, le volume de ses investissements et ses infrastructures. Toutes choses qui expliquent l’intérêt que le Chef de l’Etat malien porte à ce projet.

Nous avons touché la partie libyenne ; et des instructions ont été données au fonds LAICO pour pouvoir non seulement racheter cet hôtel (NDLR : Mariétou Palace), mais également entreprendre une construction pour la fin des travaux, en même temps une ou deux tours et un quartier artisanal pour que nous puissions, dans un délai de 20 mois, disposer d’un point d’embellissement de plus, pour la ville de Bamako“, déclarait ATT, lors du lancement des travaux, le 10 Juillet 2008.

Notons, en passant, que l’entreprise sera réalisée par la QDCG, une société chinoise au chiffre d’affaires de 680 milliards de FCFA, présente dans 21 pays et spécialisée dans les ponts et chaussées, les Bâtiments et Travaux Publics (BTP) et les logements individuels.

Des domaines d’activités diverses

La particularité de LAICO relève surtout de la diversité de ses domaines d’activités. Aux dires de l’Ambassadeur libyen, les établissements libyens sont nombreux, qui symbolisent aujourd’hui les liens très étroits de coopération entre le Mali et la Libye. Aussi a-t-il tenu à remercier un des principaux artisans de cette coopération, en la personne du Président du Fonds Libyen d’Investissement, M. Salah Al Bachir.

Il y a trente ans, il y avait seulement la SOLIMA et la BALIMA. Aujourd’hui, la situation a totalement changé”, a fait remarquer le ministre NDiaye Bah. C’est dire que l’implication de la Libye dans maints secteurs socio-économiques au Mali a beaucoup contribué à ce changement radical. Dans ce cadre, il aut seulement citer les champs d’action de la LAICO dans les domaines bancaire, industriel, agricole, hôtelier, touristiuqe, de l’assurance… Toute chose que confirme le ministre NDiaye Bah, tout en insistant particulièrement sur l’intérêt de la LAICO pour le développement économique du pays.

Le Mali a l’honneur et le privilège de recevoir aujourd’hui (NDLR : 1er Août 2008) la grande conférence annuelle des Présidents et Directeurs de LAICO. La société LAICO a fait beaucoup d’investissements au Mali. D’ailleurs, le choix de Bamako ne procède pas d’un hasard“, a noté NDiaye Bah, tout en précisant : “Quand vous prenez le secteur que je dirige aujourd’hui, le secteur du tourisme, vous avez quatre hôtels réalisés et en cours de réalisation : l’hôtel qui abrite le conférence d’aujourd’hui, l’ancien hôtel Kempinski, l’hôtel Mariétou Palace qui deviendra bientôt Hôtel Afriqiyah, et vous avez l’hôtel Azalaï de Tombouctou”.

Et le ministre, de se réjouir de la détermination de la Libye à renforcer ses relations avec le Mali, à travers la LAICO : “En dehors du secteur hôtelier, le secteur du tourisme, la Libye est en train d’investir dans l’agriculture, dans l’agro-industrie. La Libye a un projet d’aménager 100 000 hectares dans la zone de l’Office du Niger. Quand vous prenez les terres aménagées depuis l’indépendance à nos jours, on n’a pas encore atteint ce chiffre. C’est dire que c’est extrêmement important. Ensuite, la Libye est en train d’investir dans l’industrie. Aujourd’hui, elle vient de donner de l’argent frais à la SONATAM“.

En effet, juste après la cérémonie d’ouverture des travaux de la LAICO, un contrat a été signé entre elle et la SONATAM, en présence des ministres de l’Artisanat et du Tourisme, des Maliens de l’Extérieur et de l’Intégration Africaine et des repésentants de la compagnie libyenne. La part de la LAICO dans le capital de la SONATAM sera ainsi de 949 millions de FCFA. Ce qui permettra à cette société de voir son avenir financier en rose et de repartir sur un bon pied.

C’est dire que la LAICO n’a pas encore dit son dernier mot, quant à sa résolution de s’investir dans d’autres domaines au Mali. C’est d’ailleurs ce que n’a pas manqué de révéler le ministre NDiaye Bah : “Cette réunion annuelle, c’est pour faire le bilan des activités des sociétés LAICO en Afrique. Déjà, les investissements sont faits ; et nous allons proposer d’autres investissements à la partie libyenne. Nous voulons faire un village de vacances à Sélingué, un hôtel à Gao. Nous voulons soumettre nos pojets à la partie libyenne”.

Des propos de M. Alou Niang de l’Ambassade libyenne, il ressort que c’est la société MALIBYA qui s’occupera du volet Agriculture, pour les investissements de LAICO dans la zone Office du Niger. Que la LAICO est présente à l’assurance CNAR. Et qu’enfin, le Mali est le premier bénéficiaire des investissements libyens en Afrique. Cette considération particulière de la Libye pour le Mali explique qu’avant cette 3è réunion annuelle de la LAICO, sa délégation soit reçue par le Chef de l’Etat.

Une autre considération que la Libye entretient envers le Mali : c’est l’un des pays les plus visités, sinon le plus visité par le Guide de la Jamahirya Libyenne., Moummar El Kaddafi.


Oumar DIAWARA

04 Aout 2008