Partager

Les taxis constituent aujourd’hui un moyen sûr de déplacement dans la ville de Bamako et à l’intérieur de notre pays et ils constituent un moyen essentiel dans le cadre du développement des affaires dans une ville, mais la qualité technique et le nombre de ces taxis restent à désirer.

La fédération vise l’amélioration de ce cadre et permet d’aider les chauffeurs de taxis à promouvoir et à développer leur secteur pour donner plus de sérieux, de satisfaction aux chauffeurs et aux clients qui empruntent tous les jours ces engins.

Vers le renouvellement du Park Auto

Un partenariat est en voie d’être scellé entre la fédératioon des chauffeurs de taxis et un groupe Iranien dans le cadre de l’atteinte de leurs nombreux objectifs. Cette délégation du premier groupe automobile Iranien (Iran Khodro) est attendue à Bamako du 1er au 3 juin dans le cadre d’une coopération qui consistera au renouvellement du parc auto du Mali entre autres taxis, bus, mini-bus et bennes.

Durant leur séjour à Bamako, le vice-président du groupe et sa délégation rencontreront le président de la République, Son Excellence M. Amadou Toumani Touré, la coopérative et la fédération des chauffeurs de taxis de notre pays. Les Iraniens présenteront le modèle de taxi et procéderont à la livraison 500 nouveaux taxis à la coopérative des chauffeurs.


Le fruit d’une coopération réussie entre le Mali et l’Iran

La délégation se rendra sur le nouveau site du groupe et le centre du service après vente.

Il est à noter que cette opération de renouvellement du parc des taxis de notre pays est le fruit d’une coopération réussie entre l’Iran et le Mali et cela permettra d’améliorer les conditions de transports inter-urbains de nos concitoyens et permettra aussi à de nombreux chauffeurs d’avoir leur propre véhicule.

La coopération de l’Iran dans ce domaire a déjà fait ses preuves ailleurs notamment au Sénégal. Et certaines caisses d’épargne seront impliquées dans le cas du Mali pour toujours promouvoir les petites et moyennes entreprises tant prioritaires pour les autorités de notre pays.

Moussa KONDO (Stagiaire)

30 Mai 2008