Partager

maliguinee1-2.jpg


La salle “Wa Kamissoko” du Centre International de Conférences de Bamako a servi de cadre à l’ouverture officielle de la sixième réunion de la grande commission mixte de coopération Guinée-Mali entre la délégation du Mali qui avait à sa tête le ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationale, M. Moctar Ouane et une forte délégation de la Guinée dirigée par Son Excellence M. Abdoul Kabélé Camara, ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération Internationale, de l’Intégration Africaine et des Guinéens de l’étranger.

C’est hier lundi que les deux délégations se sont retrouvées pour une fois donner un nouveau souffle à la fructueuse coopération qui lie les deux pays.

Tous les deux membres de la CEDEAO et de l’Union Africaine, le Mali et la Guinée Conakry ont en commun plusieurs autres aspects socio-culturels et géographiques, aussi les relations entre le Mali et la Guinée sont caractérisées par une communauté de vision. Et ces relations ont eu un regain de dynamisme entre 2001 et 2002.

Des echanges dans plusieurs domaines

En effet, à deux reprises, au cours du deuxième trimestre de l’année 2001, le ministre des Affaires Etrangères et des Maliens de l’Extérieur a été reçu par le président de la République de Guinée, porteur de message de son homologue malien.

Cette évolution des liens est plus visible avec les visites d’amitié et de travail dont la dernière en date est la visite d’amitié et de travail effectuée par Son Excellence M. Lassane Kouyaté, Premier ministre de Guinée sur invitation de son homologue malien les 24 et 25 novembre 2007.

Dans le cadre juridique, le Mali et la Guinée sont liés par une trentaine d’accords dont le premier est un accord commercial et de paiement, signé le 17-01-1961 à Bamako. La coopération entre les deux pays s’étend sur plusieurs autres secteurs de l’activité économique, sociale et culturelle.

Dans le domaine du développement rural, les deux pays ont harmonisé leur position sur les questions d’intérêt commun (principe de la réciprocité de missions techniques, échanges d’expériences dans les domaines du crédit agricole, de l’organisation du monde rural, du programme coton, de la recharge agronomique et la commercialisation des produits agricoles).

Des échanges existent entre les structures chargées de l’élevage, notamment la coopération entre les laboratoires vétérinaires des deux pays surtout dans le domaine de la production de vaccin. Après les volets transport, des eaux et forêts, le commerce occupe un point important dans liens de coopération entre les deux pays.

L’implication des services techniques

Le faible volume des échanges entre les deux pays malgré l’existence d’un accord commercial et la complémentarité des produits, implique que les services techniques de promotion du commerce extérieur s’investissent davantage en procédant à des échanges de documents et d’expériences.

Cette commission mixte se tient à un moment difficile marqué par une crise qui frappe de plein fouet les économies encore fragiles.

Malgré cela, la rencontre illustre éloquemment la volonté politique des dirigeants, le Général Amadou Toumani Touré et le Général Lansana Konté de faire de cette coopération, un beau fleuron de la coopération Sud-Sud.

Cette sixième session de la commission mixte devrait être l’occasion d’évaluer l’état de mise en oeuvre des questions catégorielles issues de la dernière session qui s’est tenue à Conakry en 2003, à savoir le désenclavement des deux pays par le bitumage de la route Kankan-Kourémalé-Bamako.

Les actions programmées

La relance du comité ad hoc relatif aux transports routiers, la participation de la République du Mali à la composante “viabilisation des 30 hectares de la zone des marais à l’Est du port de Conakry”,

3ème projet partenaire ainsi que la coopération en matière de transport fluvial, la coopération pour la recherche géologique et la gestion des ressources en eau des bassins du fleuve Sénégal et de celui du Mali, le renforcement des échanges commerciaux.

A cela s’ajoutent : la relance, de la coopération transfrontalière par l’exécution d’activités comme la rencontre des Gouverneurs et des Préfets, l’organisation des missions de sensibilisation, la poursuite des échanges en matière de décentralisation ainsi que la mise sur pied d’un comité ministériel mixte chargé de la sécurité, la formation et le comité de suivi.

Dans son discours d’ouverture, le ministre Moctar Ouane mettra l’accent sur les liens de coopération entre les deux pays en citant les domaines clés de cette coopération et aussi a souhaité plein succès aux travaux de cette sixième réunion de la grande commission mixte entre les deux pays qui durera deux jours.

Quant au ministre Abdoul Kabélé Camara de la Guinée, il s’est exprimé en ces termes : “Je voudrais tout d’abord vous exprimer mes sincères remerciements pour la qualité de l’accueil dont ma délégation et moi même avons été l’objet depuis que nous nous trouvons dans votre beau pays, le Mali”.

Moussa KONDO (Stagiaire)

13 Mai 2008