Partager

Après trois semaines de séminaire de formation en Chine, les 25 professionnels de la presse (privée et publique) et des cadres du ministère de la Communication ont regagné lundi 4 novembre dernier le bercail. Pour avoir échangé avec des responsables des médias chinois (télé, radio, internet, agence de presse), été informé du modèle politique chinois, effectué des visites touristiques à des lieux touristiques de la Chine, les séminaristes maliens sont retournés satisfaits au pays pour lequel ils souhaitent un renforcement de la coopération avec la Chine.

Entre le Mali et la Chine, la coopération est bien profitable pour les deux pays. Ce n’est pas les 25 professionnels de la presse qui ont regagné Bamako ce lundi 4 novembre dernier après un séminaire de formation de trois semaines au pays de Mao, qui diront le contraire.

Journalistes (télé, radio, presse écrite), animateurs, techniciens et administrateurs de sites web ont passé de longues enrichissantes semaines en Chine (14 octobre au 3 novembre) pour un séminaire de formation sur leur secteur. Ce séminaire qui a permis aux professionnels de médias maliens d’acquérir non seulement de connaissances nouvelles dans leur domaine mais aussi surtout d’avoir des notions sur le modèle politique et économique propre développé par la Chine.

A travers des conférences, des visites guidées dans les locaux des organes de presse chinois, des visites sur des sites touristiques et dans des centres commerciaux, les journalistes maliens ont eu un aperçu général sur la Chine, son peuple, son économie, son modèle politique, et ses dirigeants.

Au constat du poids économique et démographique de ce pays-continent de l’orient et sa modestie dans l’autocommentaire, l’on comprend aisément que la Chine mène une politique d’action à la place du tapage médiatique pour retrouver sa voix dans le concert des nations.

Le séjour chinois des journalistes maliens a été aussi marqué par une visite de 5 jours dans la grouillante ville côtière de Shanghai et ses 4000 bâtiments de plus de 20 étages culminés par l’imposante Tour de l’Orient et ses milliers de touristes par jour.

A Pékin, les confrères maliens avaient pris leur quartier au prestigieux hôtel du 21e Siècle sur l’avenue Luck Street. Dépaysés au début de leur séjour, les séminaristes maliens ont vite découvert les endroits attirants de la ville comme le centre commercial « Ya Show », « Ya Baalo » « Tian’amen », qui refusent visiteurs étrangers et chinois par jour.
Nous y reviendrons !

Markatié Daou, envoyé spécial

L’Indicateur du Renouveau du 08 Novembre 2013