Partager


Il était 11 heures passées de quelques minutes lorsque les chefs de la diplomatie des deux parties (Malien et Allemand) ont franchi la porte de la salle de conférence du ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationale à Koulouba pour le dernier acte d’accord de coopération financière entre la République du Mali et la République Fédérale d’Allemagne pour la période 2007-2008
.

Présidée par Son Excellence M. Moctar Ouane, ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationale, cette cérémonie de signature a réuni à ses côtés son homologue des finances du gouvernement M. Abou-Bacar Traoré, l’Ambassadeur de la République Fédérale d’Allemagne dans notre pays et sa délégation.

Une coopération dynamique

Aussi les membres du cabinet du ministère étaient présents avec à leur tête le directeur de la Coopération Internationale M. Aboubacar Sidiki Touré. Les relations entre le Mali et l’Allemagne sont marquées par un vrai partenariat entre des Etats amis, souverains et indépendants. L’Allemagne a été le premier pays à reconnaître le Mali après sa déclaration d’indépendance.

La coopération Allemande a considérablement soutenu la construction de notre pays pendant les premières années difficiles de l’indépendance, à travers d’importantes réalisations dans le secteur de l’hydraulique, des routes, aussi bien que dans l’approvisionnement en eau potable et le domaine agricole.


Les secteurs de coopération

Pour rendre cette coopération plus efficace et efficiente, la République du Mali et la République Fédérale d’Allemagne ont, d’un accord commun, décidé lors des consultations de mars 2000 de concentrer leurs efforts sur les trois secteurs prioritaires à savoir les secteurs eau potable, assainissement, promotion d’une agriculture productive et durable, et le secteur prioritaire décentralisation et bonne gouvernance.

Au titre du secteur Eau potable et assainissement, la République Fédérale d’Allemagne intervient dans l’approvisionnement en eau à travers le programme de mobilisation de ressources et d’outils pour le développement des systèmes d’alimentation en eau dans les 1ère, 2ème et 4ème régions de notre pays.

Quant au secteur promotion d’une agriculture productive et durable, l’Allemagne appuie le Mali à travers les projets et programmes entre autres, l’Office du Niger (Irrigation N’Débougou I, II et III), les lignes de crédits BNDA pour le financement du monde rural dont la 8ème phase a été obtenue au cours des négociations de mars 2001.

Il s’agit des micros-crédits accordés aux paysans; le programme Nord-Mali ; le Projet de Réhabilitation des Barrages et des Pistes (PRBP) ou fonds d’entraide au pays Dogon III; la Convention Internationale sur la Désertification (CID). En ce qui concerne le secteur Décentralisation et bonne gouvernance, la RFA intervient en faveur du développement urbain et de la promotion des communes à travers les projets et programmes comme le Projet de Développement Urbain et Décentralisation (PUDP); le Projet Promotion de la Décentralisation; le Programme d’Appui aux Collectivités Locales (PACT).

La signature de cet accord de coopération financière d’un montant de 23 milliards FCFA pour la période 2007-2008 participe de cette dynamique, et témoigne si besoin en était encore, de la pertinence et de l’exemplarité de la coopération germano-malienne.

Le Ministre Moctar Ouane

Ce qui a fait dire au ministre Moctar Ouane ceci: “je voudrais d’emblée saluer à travers vous M. l’Ambassadeur, la République Fédérale d’Allemagne, qui, année après année, depuis 1960, entretient avec le Mali des relations fortes et confiances qui, aujourd’hui sont emblématiques du partenariat véritable voulu entre l’Afrique et l’Europe”. Nous avons suivi également l’intervention de l’Ambassadeur de la République Fédérable d’Allemagne qui nous dira que sons pays sera toujours aux côtés des autorités du Mali pour leur politique de développement.

Le nouveau ambassadeur a souhaité entretenir les responsables diplomatiques de notre pour du plein succès de sa mission dans notre pays. Cette intervention a été suivie par celle du ministre Moctar Ouane sous les yeux satisfaits du ministre des Finances M. Abou-Bacar Traoré qui s’est exprimé en ces termes : “la présente contribution financière favorisera, en effet, la réalisation du PDES, à travers le financement de projets et programmes relatifs à l’agriculture avec la valorisation du potentiel de la zone de N’Débougou, l’Irrigation, la promotion de petites et moyennes entreprises rurales, la mobilisation de ressources en eau ou encore l’éducation avec le Pise II. Il va sans dire que le gouvernement du Mali prendra toutes les mesures voulues afin de garantir la bonne exécution des projets subséquents”.

Cela a mis fin à la cérémonie de signature entre le Mali et l’Allemagne considérée comme la prise de service du nouvel ambassadeur d’Allemagne dans notre pays. Avant de lever la séance, le ministre Moctar Ouane lui a souhaité plein succès dans sa mission de représentant accrédité de notre pays, le Mali.

Moussa KONDO (Stagiaire)

10 Novembre 2008