Partager

La coopération Allemagne Mali a 40ans. Et pour fêter cet événement, l’Ambassadeur de la République fédérale d’Allemagne au Mali a animé une conférence de presse dans les locaux de l’Ambassade à Badalabougou le mercredi dernier.

La coopération entre notre pays et l’Allemagne est au beau fixe, dira le Dr. Reinhard Schwarzer. Avant de rappeler que ATT avait qualifié cette coopération de «discrète, d’efficace».

C’est sur cette note d’espoir que le conférencier a égrené les acquis des 40 ans de coopération entre son pays et le Mali. Pour lui, son pays est intervenu dans tous les domaines de développement de notre pays. Cette coopération, à ses débuts, s’est beaucoup intéressée au secteur hydraulique, a- t- il dit.

C’est ainsi que l’Allemagne est intervenue dans le Gourma et à Koulikoro et Kita pour l’approvisionnement en eau potable des populations de ces localités. L’ambassadeur dira aussi que l’Allemagne a participé financièrement à la construction des barrages de Sélingué et de Manantali.

Dans le domaine agricole, les acquis sont remarquables. En 2006, la coopération allemande a réalisé 15.637 hectares de périmètres irrigués et 26.385 ha de mares aménagées.

Selon le Dr. Reinhard Schwarzer, ces hectares aménagés ont produit environ 111.000 tonnes de céréales sans compter les productions maraîchères. Il soulignera que la production couvre les besoins alimentaires de base d’environ 460.000personnes.

La coopération intervient dans l’office du Niger avec des coûts d’investissements par hectare très compétitifs : 3 millions de F CFA / ha pour les grands aménagements d’irrigation et environ 1 million de F CFA/ ha pour les périmètres irrigués dans les villages du nord Mali.

Pour mieux donner un éclat particulier à cette coopération, l’Allemagne a aujourd’hui recentrée la coopération sur trois secteurs d’intervention prioritaires. Il s’agit de l’agriculture et la gestion des ressources naturelles ; la décentralisation et l’eau potable et l’assainissement.

Pour l’ambassadeur, au-delà de ces pôles prioritaires, la coopération allemande appuie le cadrage macroéconomique et budgétaire, la BNDA, l’électrification rurale par des énergies renouvelables, la lutte contre le SIDA et la construction de la route Kati- Kita. Il a révélé que le montant total de tous les engagements sur le plan de développement bilatéral proprement dit depuis quarante ans s’élève environ à 590 milliards de F CFA.

«Si on ajoute à cette somme la contribution de la République fédérale de l’Allemagne aux fonds européens et internationaux pour l’aide au développement dont profite le Mali, le montant dépasse de loin la somme de 590 milliards de F CFA», a- t- il conclu.

Yoro SOW

05 novembre 2007.