Partager

C’est l’équipe santé de l’USAID qui a accueilli en premier lieu les visiteurs du jour. L’objectif était de permettre aux journalistes de faire la connaissance du personnel qui gère les différents programmes et projets à visiter sur le terrain.

Après avoir présenté son personnel et ses partenaires locaux , Mme Christine Sow, chef de l’équipe santé à l’USAID, a mis l’accent sur les six domaines sur lesquelles leurs actions se focalisent au Mali.

Il s’agit, entre autres, de la lutte contre le paludisme, le Vih/Sida, la promotion de la santé maternelle et infantile avec la planification familiale comme composante majeure, la lutte contre la maladies diarrhéiques … « Nous travaillons étroitement avec le gouvernement du Mali à travers le ministère du développement social et le ministère de la santé à travers le Prodess« , a indiqué le chef de l’équipe qui estime à près 13 millions de dollars soit 26 milliards le montant de l’accord intervenu entre les programmes santé et l’État du Mali pour l’année prochaine.

Conduite par Mme Natacha, l’équipe éducation apporte à travers les financements de Word Education une assistance appréciable au ministère de l’éducation nationale qu’il appuie depuis 2002 à travers son programme décennal dont il entend contribuer à rehausser la qualité notamment au niveau de l’éducation de base.

Le programme comporte plusieurs composantes dont une formation initiale et continue des maîtres, l’appui au développement du curriculum, la participation communautaire et un appui à la décentralisation. L’apport de ce programme pour l’éducation au Mali n’est plus à démontrer, eu égard aux résultats déjà atteints.

Intervenant à travers les Ong internationales et nationales, ses actions atteignent aujourd’hui plus de 600 écoles comprenant aussi bien des écoles publiques, communautaires que des medersas.

En plus du district de Bamako, le programme existe dans les régions de Sikasso, Koulikoro, Ségou, Gao, Tombouctou et Kidal pour une enveloppe financière estimée aujourd’hui à près de 3 milliards de francs par an.

Le programme lui même fait une enveloppe de 750 000 US (soit environ 375 millions par an. En plus de l’appui financier aux familles, le programme éducation de l’Usaid organise des distributions de fournitures scolaires et des cours de rattrapages pour les filles en difficulté.

Par la suite, les autres équipes – celle de la communication pour le développement, dirigé par Dennis Bilodeau, l’équipe de gouvernance et celle de la croissance économique accélérée – ont tour à tour reçu la visite des journalistes auxquels toutes les informations ont été apportées relativement à la constitution des équipes, aux partenaires techniques, aux buts visés et aux moyens pour les atteindre.

Le clou de cette journée bien remplie a été le mot de remerciement du directeur de l’USAID Mali qui a expliqué les raisons de son institution.

Cette caravane procède, dira-t-il, de la volonté de faire connaître au public ses actions de développement. Surtout en ce qui concerne leur impact réel sur les populations bénéficiaires.

Oumar Diamoye

11 septembre 2006.