Partager

C’est au nom du commissaire, Louis Michel, que la représentante de l’Union européenne (UE) au Mali, S. E. Mme Irène Horejs, et le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, S. E. Moctar Ouane, ont paraphé, à Koulouba, les documents du programme indicatif du 9e Fonds européen de développement du Mali avec l’Union européenne.

Le financement du 9e Fed prévoit une augmentation de 8,8 milliards de F CFA portant ainsi l’enveloppe totale à 302 milliards de F CFA.

Ce fonds additionnel, a indiqué le chef de la diplomatie malienne, ordonnateur national du Fed, « permettra particulièrement de poursuivre la réalisation de certains projets de développement d’importance qui sont déjà en cours ».

Il s’agit concrètement de boucler le financement complémentaire des travaux de la route Kati-Kita en cours de réalisation ; augmenter l’enveloppe de l’appui technique et institutionnel d’un milliard F CFA, prolonger les activités du programme environnemental jusqu’en 2006 et augmenter les ressources de l’appui budgétaire de 1,6 milliard F CFA.

Cette augmentation de l’enveloppe du Fed intervient, selon Mme Horejs, après la revue de fin parcours qui a examiné, en 2006, la performance du Mali dans la mise en œuvre du programme de coopération entre le Mali et la Commission européenne.

« Cet addendum est donc la reconnaissance finale d’un travail considérable qui s’est déjà traduit, pendant ces dernières années par des taux d’engagement et de décaissement de l’aide communautaire au Mali jamais atteint auparavant », a-t-elle apprécié.

M. Ouane a promis aux partenaires de prendre les dispositions en vue de la mise en œuvre diligente et efficace des programmes et projets bénéficiaires du financement du Fed conformément aux priorités du Cadre stratégique de lutte contre la pauvreté (CSLP).

Amadou Waïgalo

07 mai 2007.