Partager

Le Mali fait partie des 52 signataires de la convention sur la protection de la diversité culturelle. Entrée en vigueur le 18 mars 2007, cette convention met l’accent sur l’importance de la diversité culturelle comme patrimoine commun de l’humanité, la nécessité de préserver la diversité des expressions culturelles.

La convention sur la protection de la diversité culturelle est entrée en vigueur depuis le 18 mars 2007. Cinq jours après l’entrée en vigueur de cette convention à savoir le vendredi 23 mars, le département de la culture, la représentation de l’UNESCO au Mali et la coalition malienne pour la diversité culturelle, ont organisé un point de presse au Centre international des conférences de Bamako pour expliquer aux hommes de média son bien-fondé.

Ce point de presse était animé par Mamadou Bani Diallo, conseiller technique au ministère de la culture, Vincent Seck représentant du bureau de l’UNESCO au Mali et Ousmane Cissoko de la coalition malienne pour la diversité culturelle.

Cette convention qui a recueilli l’adhésion de 52 pays dont le Mali, est le fruit de la mobilisation de la communauté internationale et de nombreuses associations.
Ladite convention consacre le droit des Etats membres à adopter des politiques de protection et de promotion de leur culture.

Elle met en exergue l’importance de la diversité culturelle comme patrimoine commun de l’humanité, la nécessité de préserver la diversité des expressions culturelles en particulier dans les situations où elles sont menacées d’extinction ou de grave altération.

Ce qui permettra la réduction des déséquilibres entre pays riches et pays pauvres dans le domaine culturel. La force de cette convention s’appuie également sur certains principes directeurs, qui sont les droits de l’homme et les libertés fondamentales, la souveraineté, l’égalité et le respect de toutes les cultures.

La signature de cette convention a été bien accueillie par les responsables du département de la culture.

Kassoum THERA

30 mars 2007.