Partager


La Banque africaine de développement (Bad), qui avait émis de sérieuses réserves à cause des vices de forme dans l’attribution du marché de construction des tronçons de route Sekokoto-Bafing au Groupement AIC Progetti SPA/Cira, a finalement capitulé.

Par correspondance en date du 7 octobre 2008, le chef de division transport et infrastructures de la Bad, a saisi le secrétaire général du ministère de l’Equipement et des Transports pour l’informer d’avoir retenu Cira comme adjudicataire provisoire du marché pour 1,620 milliard de F CFA.

La banque panafricaine s’est dédite non sans jeter une pierre dans le jardin du gouvernement. Celui-ci est appelé à prendre en charge les incidences financières entraînées par le retard pris dans la passation du marché y compris les financements ultérieurs.

Notons que l’attribution du marché du contrôle de la surveillance de l’axe était au centre de la polémique ces derniers mois. Adjudicataire provisoire pour un montant de 1,4 milliard de F CFA dans un premier temps, le Groupement SCET/Tunisie a été renversé à la suite d’une plainte de Cira, dont le dossier avait été recalé à la Banque, entre autres insuffisances, pour non-concordance entre les CV et nom de l’ingénieur en chef proposé pour le contrôle.

10 Octobre 2008