Partager

Le 8 février 2006 vers 15 h, une patrouille de la BMI opérant à Tabou, à 3 km de la Commune rurale de Siby, a mis la main sur des contrebandiers. La « marchandise », soigneusement gardée dans les magasins de la BMI, est composée d’une mitraillette avec deux chargeurs garnis, une mitraillette lourde avec un paquet de munitions de 10 balles, un pistolet de fabrication artisanale. Ces armes de guerre, qui appartiendraient à un charlatan, étaient emballées dans trois sacs en plastique recouverts de cotonnade.

Un autre colis, comprenant des médicaments (paracétamol, mixa-grippe, nivaquine, etc.) et des équipements pétroliers (trois paquets de clapets de retenue), était gardé dans un sac de voyage. Les trois motos que conduisaient les trafiquants étaient aussi des produits de contrebande, supposées destinées au marché malien.

Les produits frauduleux ont été pris sur trois jeunes gens qui ont refusé d’obtempérer à la sommation des douaniers. Deux d’entre eux ont jeté leur engin pour se réfugier dans le village. Le troisième habillé en « soma » (charlatan) avait tenté de tenir en respect les soldats de l’économie à l’aide d’un talisman qui n’est autre qu’une crinière de cheval, avant de battre en retraite.

Les douaniers se sont gardés de pourchasser les fugitifs au risque de subir la vindicte des populations qui commençaient à les encercler. La BMI a encore en mémoire les représailles dont ses éléments ont fait l’objet à Bancoumana en 2003. Dans cette localité du Mandé, qui vit essentiellement de contrebande, les habitants ont chassé des douaniers à coup de cailloux pour protéger un contrebandier avec son camion de cigarettes. L’apprenti du véhicule, qui voulait se sauver en sautant du camion, a malheureusement trouvé la mort dans sa chute.

Par contre à Kangaba, les populations commencent à percevoir le rôle de protection de l’économie joué par la douane. Les transporteurs de la localité ont même félicité la BMI dont les actions leur ont permis de transporter du fret de Bamako à Kangaba. Avant, toute l’économie de la zone était orientée sur la Guinée dont les transporteurs se frottaient les mains.

Abdrahamane Dicko

10 février 2006.