Partager

Cette année, en réaction au sommet du G8 (qui se tiendra au Canada), la CAD-Mali va remettre une pétition aux plus hautes autorités du pays.
La Coalition des alternatives africaine/Dette et développement (CAD-Mali) est reconnue au Mali pour être un mouvement qui dénonce l’attitude du G8. Cette année, à la différence des années précédentes, il n’y aura pas de forum dans sa forme classique. Le président de la CAD-Mali, Sékou Diarra, et son équipe l’ont décidé ainsi.

Cette décision, selon M. Diarra, qui était face à la presse mercredi, « découle du temps limité, des moyens matériels et financiers et de mobilisation des compétences humaines, mais aussi le souci d’articuler l’événement Forum des peuples au processus d’évaluation en cours et de la tenue du Forum social mondial prévu en 2011 à Dakar ».

Toutefois, la CAD, aux dires de Sékou Diarra, a décidé de rester dans la symbolique du Forum des peuples par l’organisation de manifestations pendant la durée du sommet 2010 du G8 au Canada.

Il s’agira, a ajouté M. Diarra, d’interpeller les décideurs nationaux et internationaux sur les pratiques et politiques de multinationales du Sud comme du Nord (en milieu rural et urbain) sur les terres dans les pays du Sud, singulièrement au Mali.

L’école malienne sera au cœur de la manifestation. Le meeting populaire, qui se tiendra le 27 juin avec des séries d’interventions d’organisations travaillant sur la thématique de l’accaparement des terres, se poursuivra par la remise de la pétition et de l’appel des mouvements sociaux aux départements de l’Administration territoriale ; du Logement des Affaires foncières le 28 juin.

Amadou Sidibé

24 Juin 2010.