Partager

Deux nouveaux traitements ont réduit significativement le taux de mortalité de patients atteints du virus Ebola, dans le cadre d’un essai clinique réalisé en République démocratique du Congo, ont annoncé lundi les autorités sanitaires américaines.
L’espoir d’un traitement du virus Ebola se dessine : deux médicaments ont augmenté significativement le taux de survie de patients dans le cadre d’un essai clinique en République démocratique du Congo, ont annoncé, lundi 12 août, les autorités sanitaires américaines, qui ont cofinancé l’étude. La phase actuelle de cette étude, initiée en novembre dans le pays africain, sera arrêtée afin que tous les futurs patients reçoivent ces traitements ayant démontré des résultats positifs, ont ajouté les Instituts nationaux de santé américains (NIH). Les traitements REGN-EB3 et mAb114 “sont les premiers médicaments qui, dans le cadre d’une étude scientifique solide, ont clairement montré une diminution significative de la mortalité chez les personnes atteintes du virus Ebola”, a souligné auprès de l’AFP Anthony Fauci, directeur de l’Institut américain des maladies infectieuses et des allergies, qui fait partie du NIH.Une avancée qui sauvera “sans aucun doute des vies”…France24