Partager


Le contrat de partenariat portant sur 2 milliards entre la FEMAFOOT et la société de marketing sportif, IFAP-Sports bât de l’aile. Pour le sauver, des responsables et intermédiaires multiplient les contacts.

Aux dires de son 2ème vice président, le Contrôleur général de police Boubacar Diarra, la fédération malienne de football a signé le 7 mai dernier, un partenariat qui devrait trouver des solutions au récurrent problème de financement que connaît le football malien.

C’était au cours d’un point de presse organisé sur le sujet au siège de la FEMAFOOT. Selon lui, le partenaire, IFAP Sports s’est engagé à verser 100 millions dans les caisses de Malifoot deux semaines après la signature du contrat, soit le 21 mai 2008. Jusqu’à ce jour IFAP Sport n’a pas honoré son engagement.

Cela traduit la prudence du partenaire français qui a entretenu d’intenses négociations avec Sportfive qui détient l’exclusivité des droits d’images des rencontres internationales du Mali à partir d’un engagement qui la lie à la Confédération africaine de football jusqu’en 2016. Un arrangement a été trouvé entre les deux sociétés autour des droits d’images de la rencontre Mali-Congo de la 1ère journée des éliminatoires combinées CAN/CM 2010.

Mais, tel ne fut pas le cas lors du match Mali- Soudan du 22 juin dernier. Ce qui fait penser que le partenariat entre IFAP-Sports et la FEMAFOOT va mal. Et une éventuelle rupture du partenariat n’est pas à écarter.

D’autant que suivant des dispositions contractuelles, les équipes engagées en coupe du Mali devraient être habillées des maillots « logotés » de IFAP Sports, à partir des 1/8è de finale. Rien n’en a été, et aucune explication n’a été donnée. Reste à savoir si au stade des 1/4 de finale qui se joueront les 19 et 20 juillet prochains, les deux partenaires respecteront cet engagement.

Toujours est-il que le principal intermédiaire entre IFAP-Sports et la FEMAFOOT multiplie les contacts à tous les niveaux pour sauver les meubles.


S. Diallo

03 Juillet 2008