Partager

Alors que la polémique battait son plein sur le maintien ou non du président Dioncounda à la tête du pays après les 40 jours, le Premier ministre, Souad Mohamed avait, en catimini, consulté la Cour constitutionnelle. Mais, le hic, c’est que, ni lui ni son ministre de la Communication n’a daigné piper mot de la réponse des sages. Est-ce à penser que c’est parce que la réponse n’était pas celle attendue ?

Une « demande d’avis portant prorogation du délai de la durée du mandat du président de la République par intérim » a été adressée le 18 mai 2012, par le Premier ministre chef du gouvernement à la Cour Constitutionnelle.

La réponse de la cour a été que « Le président de la République par intérim assume ses fonctions jusqu’à l’élection du président de la République ». Mais, depuis qu’il l’a su, il n’a non seulement pas diffusé, mais, n’a rien fait pour freiner ses amis de la Copam et tous les autres qui, soit par ignorance, soit pour des raisons inavouées continuaient les agitations.

A. K.

14 Août 2012