Partager

La Fédération nationale des sociétés coopératives (FENASCOH) était hier face à la presse à son siège. Objectif : défendre sa vision dans la lutte contre l’exclusion dans le cadre du mois de la solidarité et de la lutte contre l’exclusion. Cette sortie médiatique a été aussi mise à profit par le président de la FENASCOH pour inviter les pouvoir publics à réserver un quota aux coopératives dans la réalisation des prochains logements sociaux promis par le Qatar.

D’entrée de jeu le président de la FENASCOH-Mali, Moussa Koné n’a pas caché le rôle que peut jouer les coopératives dans la lutte contre la pauvreté et l’exclusion. » Aujourd’hui les prix des produits de première nécessité, des parcelles ne cessent de croitre et les coopératives sont les seules alternatives pour remédier à ce problème » a souligné le conférencier.

C’est pourquoi, le premier responsable de cette structure a affirmé son adhésion à la célébration du mois de la solidarité dont une semaine est consacrée à l’économie solidaire. La récente participation d’une délégation de la FENASCOH à une rencontre internationale des coopératives au Canada et à un stage de perfectionnement dans ce pays relatif au fonctionnement des coopératives.

Pour le conférencier ce stage a été d’un grand apport pour la délégation malienne. « Nous avons fait ces stages dans différentes villes du Canada. Nous avons été impressionnés par la manière dont les coopératives sont organisées. Car il y ‘a des coopératives des personnes âgées, des coopératives pour les étudiants… bref dans tous les secteurs d’activités on trouve des coopératives dont les chiffres cumulés d’affaires avoisinent des milliards de dollars » a souligné le conférencier.

Aussi, M. Koné a invité au cours de ce point de presse les autorités à s’engager auprès des coopératives pour leur promotion. Pour ce faire, il a surtout demandé à l’Etat malien de respecter son engagement vis-à-vis des coopératives quant à la réalisation des logements sociaux.

» Dans un passé récent l’Etat s’était engagé à confier la réalisation des logements aux coopératives. Mais jusqu’aujourd’hui nous attendons notre quote part dans la réalisation des logements. C’est pourquoi nous invitons le président de la République par intérim, à nous réserver un quota dans la construction des logements promis lors de la récente visite qu’il a effectué dans ce pays.

Qu’il nous fasse confiance car nous avons suffisamment de capacités pour la construction de ces logements « a souligné lé président Koné. Cette conférence de presse a été précédée par la tenue d’une rencontre d’information sur l’état d’avancement des parcelles des coopératives à Gouana II et III. Une commission a été même mise en place à cet effet pour suivre de près l’évolution du dossier.

Kassoum THERA

30 Octobre 2012.