Partager

Malgré leurs différences, les populations de Taliko, un grand quartier de la Commune IV, et de la Commune rurale de Dogodouman font front commun pour exiger du gouvernement la construction de la route communale n°19 (RC 19).

A l’initiative du chef de village de Taliko, une assemblée générale a été organisée samedi au centre d’état-civil secondaire du quartier sur la possibilité construction de la route communale N°19 traversant ce quartier de la Commune IV et la Commune rurale de Dogodouman.

En plus des notabilités, elle a réuni, les élus communaux, les jeunes et les femmes du quartier et le maire de la Commune rurale voisine, Dogodouman. Il s’agissait, à travers cette assemblée, d’interpeller les plus hautes autorités du pays, en premier lieu le président de la République par rapport à la construction de cette route communale qui demeure l’une des principales sources de revenu Taliko et la Commune rurale de Dogodouman. Aussi, les participants ont profité de cette rencontre pour élaborer la stratégie à mettre en place pour atteindre leur objectif commun.

« A partir de cette assemblée, il y aura la création d’une commission regroupant toutes les localités concernées qui vont entreprendre les démarches pour que la construction de cette route se fasse dans un bref délai », a précisé Issa Diallo, élu communal de Taliko et 5e adjoint au maire de la Commune IV.

Pour la construction de cette route communale qui relie d’ailleurs le Mali à la Guinée-Conakry, les populations des deux localités promettent de faire recours à toutes les voies légales. « Il est temps que l’Etat prenne en charge cette situation. Nous n’allons pas nous lever un beau jour pour faire de bruit, nous allons entamer les démarches idoines pour parvenir à cette fin », a-t-il assuré.

Le 5e adjoint au maire de la Commune IV, comme beaucoup de participants, n’a pas pu cacher colère contre le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita, face à cette situation. « J’interpelle principalement le président de la République, résident de la Commune, sur cette situation car, depuis 2011, nous nous battons pour la réalisation de cette route. Il nous doit ça après tout ce que nous avons fait pour sa réélection. Taliko a été la seule localité où IBK a gagné dans tous les bureaux de vote, donc nous avons une dette envers lui. Et la meilleure manière de rembourser c’est la construction de la RCN-19 », a laissé entendre l’élu communal.

Youssouf Coulibaly

L’indicateur du Renouveau du 18 Septembre 2018