Partager


Les populations de la cité des Balazans et la communauté musulmane en particulier ont vécu un événement hautement historique et exceptionnel ce vendredi 2 février 2007. Ce jour là, l’événement qui a plus le mobilisé tout Ségou fut la pose de la première pierre de la grande mosquée sous le double haut patronage du Président de la République son Excellence Amadou Toumani Touré et du Secrétaire Général de l’Association Mondiale de l’Appel Islamique, le Docteur Mouhammed Ahmed AI Charif. Cette cérémonie qui a réuni des milliers de fidèles parmi lesquels une forte délégation des membres du Haut Conseil Islamique, (Thierno Hady Oumar Thiam, Thierno Hady Boubacar Thiam, Mohamed Kimbiri, et Bandiougou Doucouré), des membres de l’Association mondiale pour l’Appel Islamique, de hautes personnalités religieuses, politiques et administratives de la cité des Balazans, est le couronnement de la promesse tenue.

Les fidèles qui ont eu le privilège d’assister à cette cérémonie grandiose mesurent-ils l’événement à sa juste portée ? On est en droit de le penser d’autant plus que l’homme qui avait fait cette promesse en s’appuyant sur l’aide de Dieu, et les bénéficiaires ont tenu à situer les choses dans leur contexte islamique.

La cérémonie s’est déroulée selon le schéma suivant: le discours de bienvenue du Maire de Ségou, Brehima Thiero, le discours du Président du Haut Conseil Islamique régional Hachim Haïdara, le discours du Secrétaire Général de l’AMAI le Docteur Mouhamed Ahmed AI Charif, du Ministre de l’Administration Territoriale et des Collectivités Locales Kafougouna Koné, et enfin celui du Président ATT. L’origine de cette mosquée remonte à l’année 2005 précisément lors de la visite du Président ATT pour l’inauguration des logements sociaux.

Ce vendredi 3 juin 2006 le Président s’était rendu à la grande mosquée de Ségou pour accomplir ses devoirs religieux. A la fin de cette prière, il fut approché par la Communauté musulmane de Ségou avec à sa tête Basseydou Tall lui pour lui soumettre un plan d’une mosquée digne de Ségou. Séance tenante, le Président ATT leur promit de s’investir personnellement afin que Ségou puisse disposer d’une telle mosquée en précisant  » In Chaallah « .

C’est ainsi que le Président ATT lors d’une visite à Tripoli aborda la question avec son frère et ami le Guide de la révolution libyenne Moammar AI Kaddafi qui donna son accord sur le principe.

Cette merveille, ce joyau architectural unique dans la sous-région fera de la cité des Balazans le point de convergence des élites musulmanes de l’Afrique Occidentale. La joie légitime des différents intervenants à Ségou a obligé presque tous les orateurs à saluer les efforts du Président ATT et du Guide éclairé de la révolution libyenne Moammar AI Kaddafi pour cette marque d’estime à leur endroit.

Le Président du Haut Conseil Islamique régional Hachim Haïdara a beaucoup insisté sur l’amitié et la fraternité entre nos deux peuples. Cette amitié d’après lui stipule la promotion de la coopération dans les domaines de l’enseignement de la langue arabe, de la diffusion de la culture Islamique et du dialogue entre les civilisations.

Le Secrétaire Général de l’AMAI le Docteur Mouhamed Ahmed AI Charif, chargé par le Guide comme surveillant principal de ce chantier titanesque s’est beaucoup appesanti sur la parfaite collaboration entre nos deux peuples et l’attachement du Guide Moammar AI Kaddafi à notre pays.

Son organisation (AMAI) oeuvre depuis sa création pour la promotion du rôle de la mosquée en tant qu’une institution sociale, éducatrice, et académique en plus de son rôle religieux.

L’intérêt qu’elle porte aux imams et prédicateurs a pour but d’activer le rôle de la mosquée et servir les questions du développement durable qui a pour centre l’être humain sur lequel repose toutes les opérations de développement. Le Président ATT a salué le rôle pionnier du Guide Moammar AI Kaddafi en faveur des pays africains et spécifiquement le nôtre pour les efforts sincères déployés par ce dernier au service de l’islam et des musulmans.

L’hospitalité légendaire de Ségou fut concrétisée par Basseydou Tall qui offrit au chef de l’Etat au nom de tous les musulmans de Ségou un gros bélier blanc.

Après ce discours le Président ATT a enfin symboliquement lancé les travaux (les premiers coups de pioche) après avoir pris connaissance de la maquette de la Grande mosquée magistralement et fidèlement interprétée par le Docteur Zoubeir de la Présidence.

En effet, les dimensions de la mosquée furent revues à la hausse. D’un premier plan de 600 millions, le nouvel édifice comportera en plus de la mosquée, un Centre Culturel, une école, un logement pour l’Imam et d’autres bâtiments annexes des dépendances commerciales. Le coût total a été évalué à un milliard 300 millions FCFA. La construction sera effectuée par une entreprise chinoise pour un délai d’une année et pourra abriter 3.000 fidèles.

Nous implorons Dieu le Tout-Puissant, afin qu’il nous fasse voir ce jour mémorable : le jour de l’inauguration de cette merveille de la sous région. Amin.

Mohamed KIMBIRI AISLAM

06 février 2007.