Partager

Mardi, la cérémonie de lancement de ce numéro, a eu lieu à la DNCC, en présence de Abdrahamane Dicko, président de la Ligue des consommateurs et utilisateurs de biens et services (Consoligue), de Mahamane Ansoumane Touré directeur national du commerce et de la concurrence, ainsi que de nombreux invités.

Le lancement de ce numéro vert s’inscrit dans le cadre des activités célébrant la Journée mondiale des droits des consommateurs.

Grâce à ce numéro gratuit, tout consommateur pourra signaler tout produit ou service non conforme aux qualités requises ou annoncées.

Dans la cour de la direction nationale du commerce et de la concurrence, vous pouvez lire l’avis suivant : « Vous êtes un usager, un client, un consommateur tout court. Vous venez d’acheter un produit non conforme aux normes. Vous n’êtes pas satisfait d’un service. Vous pouvez appeler au 2000 ».

Produits avariés, frelatés ou contaminés, les vices de fabrication, les minorations de mesures et de poids, la qualité médiocre des biens et services et tant d’autres pratiques du genre sont devenus des faits courants sur nos marchés, pour Mr Touré.

Ainsi, l’installation d’un numéro vert pour la protection des consommateurs, est donc devenue nécessaire, selon lui.

Pour Mr Dicko, ceci est une première dans notre pays, et marque une étape importante dans la défense et la protection des consommateurs que nous sommes.

Appel a été lancé par Mr Touré à l’endroit des associations de consommateurs ainsi qu’à la population, à user de cet outil pour combattre les pratiques portant préjudice aux droits des consommateurs.

Promesse a été faite par Mr Touré, que toutes les informations obtenues à travers ce numéro seront traitées, analysées et exploitées conformément aux dispositions réglementaires en vigueur.

17 Mars 2005