Partager


La 6e édition du Cadre de concertation local pour le développement de Sikoro (CCLDS), qui s’est tenue dimanche dernier à l’école publique A-B de Sikoro, a été ciblée par des jeunes du projet Quartiers du Monde pour faire la restitution d’une année d’enquête réalisée dans plusieurs quartiers de la capitale sur les migrations.

Présent dans notre pays depuis quatre ans, Quartiers du Monde, un projet pilote de Enda-Mali, en est à sa deuxième phase. Tout au long de la première année de cette deuxième phase, le projet a fait des enquêtes sur les migrations dans certains quartiers de la capitale, dont Sikoroni.

Lors de la restitution de la 1re année de sa 2e phase dimanche 6 juillet 2008, le projet Quartiers du Monde a largement informé la population de Sikoroni en Commune I sur les conséquences néfastes des migrations. C’était au cours de la 6e édition du CCLDS qui a regroupé citoyens, autorités municipales et notabilités de Sikoro.

Hamidou Maïga, le représentant des jeunes Quartiers du Monde à Sikoro dira que dans le projet, les migrations ont été d’abord identifiées comme une situation commune des jeunes. Malgré la place centrale qu’occupe la migration dans les bases politiques, il existe très peu d’informations statistiques sur le phénomène. C’est ainsi que le projet Quartier du Monde a proposé de réaliser cette enquête sur les migrations.

L’enquête de Quartier du Monde révèle que les couches les plus touchées par la migration interne ou externe sont les jeunes hommes de 18 à 30 ans. La même enquête dévoile que les filles sont très fréquentes dans l’exode rural. L’objectif principal de cette enquête de Quartier du Monde était de relier la problématique de migration à celle de la citoyenneté.

Sidiki Doumbia

Stagiaire

08 Juillet 2008