Partager


Le Conseil Supérieur de l’Education est un cadre de formulation de propositions sur les grandes orientations de la politique nationale en matière d’éducation. L’éducation est et demeure une préoccupation des plus hautes autorités du Mali. La première session du Conseil Supérieur de l’Education se tiendra du 12 au 13 février 2009 au Rectorat de l’Université de Bamako.


Les motivations de la première session

En dépit des efforts énormes consentis par l’Etat malien et ses partenaires, en termes de construction d’infrastructures, de recrutement d’enseignants, de formation du personnel, le système éducatif malien est confronté à de nombreux dysfonctionnements parmi lesquels l’inadéquation entre la formation et l’emploi.

C’est dans ce cadre que le Premier ministre, Chef du Gouvernement initié le Forum national sur l’Education. Tenu en octobre 2008, il a regroupé l’ensemble des forces vives de la nation. A l’issue de cette grande rencontre autour de l’école, plusieurs recommandations ont été formulées pour le renouveau de notre école. Ces recommandations sont en examen au niveau des deux ministres en charge de l’école.

Disposant d’autres instances de réflexion pour l’amélioration du système éducatif, en particulier le Conseil Supérieur de l’Education, le gouvernement se propose de réunir la première session de cette instance du 12 au 13 février 2009 au Rectorat de l’Université de Bamako.

Le Conseil Supérieur de l’Education (CSE) a est créé par la loi n°99-046 du 28 décembre 1999 portant Loi d’Orientation sur l’Education. Le décret n°08-322 P-RM du 09 juin 2008 fixe sa composition, l’organisation et les modalités de fonctionnement.

Cette session a pour objectifs : d’émettre des avis et de formuler des propositions sur les grandes orientations de la politique nationale en matière d’éducation et de formation ; d’émettre des avis et de faire des suggestions sur toutes les questions d’intérêt national relatives à l’éducation et à la formation, et sur la réglementation en ces matières ; de délibérer sur toutes les questions qui lui sont soumises par les ministres chargés de l’Education.

Au titre du décret n°08-322 P-RM du 09 juin 2009, le conseil se compose de vingt quatre (24) membres dont douze (12) personnalités ayant des compétences avérées dans le domaine de l’éducation et de la formation. Ces douze personnalités ayant des compétences avérées en matière d’éducation et de formation siégeant au CSE sont désignées par les ministres en charge de l’éducation.

Les douze personnalités retenues

1. Pr Ali Nouhoum DIALLO

2. Pr Baba Akhib HAIDARA

3. Pr Adam Ba KONARE

4. Pr Bintou SANANKOUA

5. Pr N’Tji Idriss MARIKO

6. Pr Fanta CAMARA

7. Pr Abdoul Karim SANOGO

8. Pr Eloi DIARRA

9. Pr Souleymane DIARRA

10. Pr Samba DOUCOURE

11 Pr Abdoulaye BERTHE

12. Pr Fad SEYDOU

Selon l’article 4, à l’exception de ces personnalités citées ci-dessus, les autres membres du Conseil Supérieur de l’Education sont choisis par les organisations qu’ils représentent selon leurs propres modalités de fonctionnement.

Les autres membres du conseil supérieur de l’éducation

– un (01) représentant du Conseil Economique, Social et Culturel ;

– un (01) représentant du Haut Conseil des Collectivités Territoriales ;

– deux (02) représentants des associations de parents d’élèves;

– deux (02) représentants des syndicats d’enseignants et de chercheurs ;

– deux (02) représentants des associations des élèves et étudiants ;

– deux (02) représentants des associations d’établissements privés ;

– deux (02) représentants des confessions religieuses.

L’article 5 du décret n°08-322 P-RM du 09 juin 2008 fixe la composition, l’organisation et les modalités de fonctionnement du Conseil Supérieur de l’Education. Il stipule que le président et le vice-président sont désignés par les ministres en charge de l’éducation parmi les personnalités ayant des compétences avérées en matière d’éducation et de formation.

La durée du mandat du Conseil est de quatre ans renouvelable et il peut se réunir en session ordinaire tout comme en session extraordinaire.

C’est dans ce cadre que le CSE se réunira, pour sa première fois en session ordinaire, les 12 et 13 février 2009 au Rectorat de l’Université de Bamako.

Un comité d’organisation a été mis en place par les deux ministres en charge de l’éducation. Il est présidé par le Pr. Drissa Diakité, Conseiller Technique au Ministère des Enseignement Secondaire Supérieur et de la Recherche Scientifique. Ce comité d’organisation est à pied d’oeuvre depuis quelques semaines pour la bonne organisation de cet important événement.

Moussa SOW

10 Février 2009