Partager

Opposé à Moussa Konaté, le Président du COB (Club olympique de Bamako), le promoteur du CSK, un centre qui porte le nom de l’ancienne gloire du football malien, africain et même mondial, a été élu unanimement à la tête du bureau fédéral. Certes, la bataille paraissait rude entre les candidats déclarés avant la tenue du Conseil national, l’instance suprême de la Femafoot qui se réunit une fois par an et qui peut convoquer (comme c’était le cas hier) un Conseil National extraordinaire. Des débats parfois houleux, portant notamment sur les rapports tendus entre la fédération et le Ministère des Sports, la sempiternelle question des six points retirés puis accordés au Djoliba AC à la suite de la suspension du joueur Malal N’Diaye. Les délégués ont débattu sans fioritures. Et les nombreux journalistes, supporters et de simples curieux ne pouvaient que faire le pied de grue devant la salle de presse du Stade du 26 mars.

Représentant le nouveau ministre de la jeunesse et des Sports Natié Pléah, Kidian Diallo, un autre grand nom du football malien, avait donné le ton à l’ouverture des travaux à 10 heures, dans la matinée. «  La présente session nous offre l’opportunité de faire une analyse sans complaisance de notre football. Il s’agit de dépasser les constats, de faire un diagnostic aussi large que rigoureux, de tirer les enseignements du vécu pour conduire les changements qui s’avèrent aujourd’hui nécessaires et préparer l’avenir sur de bases rationnelles « , avait-il dit.

Après une très longues attente, faite d’apartés, d’entretien en coulisses, d’incessants coups de téléphones, la Commission d’investiture, présidée par Mamadou Bathily Dramé de la ligue de Kayes, a finalement rendu son verdict. Le choix des présidents de ligues et des clubs de 1ère Division s’est porté sur Salif Kéïta comme Président. L’ancien joueur de Saint Etienne a pour 1er adjoint Karounga Kéïta du Djoliba AC. A noter que le Conseil National a débarqué tous les anciens membres du Bureau fédéral sortant au profit de nouvelles personnes, capables d’insuffler un sang neuf à notre sport roi.

 » Merci de la confiance que vous avez placée en moi. La tâche qui nous attend est ardue. Nous nous attèlerons à travailler avec toutes les composantes de notre football. Je saisis l’occasion pour tendre la main à mon frère Moussa Konaté, le Président du COB « , a dit en substance le nouveau Président de la Femafoot.

J’ai un sentiment de fierté parce que je me suis engagé dans cette compétition avec la ferme conviction que mon engagement pour le football malien est réel. Je souhaite que ce Conseil soit un déclic pour notre football. L’appréciation que je fais de cette nouvelle équipe est qu’elle est composée en partie d’anciens joueurs qui ont écrit les plus belles pages de notre football. J’espère que leur expérience servira à mener le football malien à bon port « .

Rassemblés par Sory I. Guindo

27 juin 2005