Partager

Débutés le 15 septembre, les travaux de la cinquième session extraordinaire du Conseil économique social et culturel (CESC) du Mali ont pris fin le vendredi 19 septembre. A l’issue des travaux, un nouveau bureau de neuf membres, conduit par le président Moussa Balla Coulibaly, a été mis en place. Ce renouvellement partiel peut être considéré comme le dernier remue-ménage du Conseil avant le grand déblayage prévu en 2009 où le poste du président et tous les autres seront mis en jeu.

Les travaux de la cinquième session extraordinaire du Conseil économique social et culturel, consacrés au renouvellement partiel du Bureau, ont pris fin vendredi dernier au siège de l’institution à Koulouba. Au terme de la session, un nouvel organe dirigeant de neuf membres, conduit par le président Moussa Balla Coulibaly, a été mis en place. Il faut rappeler que cette élection partielle ne concerne pas les postes de président et de vice-présidents, mais des deux secrétaires de Bureau et des cinq commissions de travail.

Signalons aussi que chaque année le bureau est partiellement formé à travers des nouvelles entrées et des reconductions. Ainsi, le Premier Secrétaire deBureau, Tibou Telly, a été reconduit. Cependant, faut-il le rappeler, il occupe ce poste depuis 1994. Il semble que sa reconduction est due non seulement à ses compétences, mais aussi et surtout à l’appui constant de l’Union nationale des travailleurs du Mali (UNTM) au sein du CESC. Tibou Telly est secondé par Issa Sidibé, qui devient le deuxième Secrétaire de Bureau. Il a fait son entrée pour la première fois dans l’instance de décision de cette institution.

Il remplace, à cet effet, le jeune Soumaïla Baïni Traoré. René Alphonse fait également son entrée pour la première dans le Bureau du Conseil. Il a en charge la Commission du développement rural, cela, en lieu et place de Abdoulaye Fofana. Quant à Oumar Konta, il est, lui aussi, reconduit à son poste de président de la Commission économique. Le portefeuille de la Commission éducation, culture et communication est désormais détenu par N’Dji Diakité. Il remplace notre consoeur Fanta Sangaré à ce poste.

La Commission Science technique et environnement ainsi des Affaires sociales et celle de la santé sont respectivement dirigées par Mahamane M’Bodj Touré, un des doyens du CESC et Fodé Traoré qui a fait son entrée à la faveur de cette session.

Après cette consultation, le président Moussa Balla Coulibaly s’est félicité du climat de fraternité dans lequel les élections se sont déroulées.

Il faut rappeler que ce renouvellement partiel est le dernier de cette mandature sous Moussa Balla Coulibaly.

Le grand déblayage est prévu en septembre 2009. C’est en ce moment que tous les postes, y compris celui du président, seront mis en jeu. Faut-il rappeler que le président de l’institution, Moussa Balla Coulibaly, à l’ouverture des travaux de cette session extraordinaire, avait indiqué que cette session va permettre «  aux conseillers de poursuivre leur mission de réflexion et de proposition au gouvernement sur les grands sujets de la nation « .

Il a aussi exprimé le vœu que ce nouveau Bureau travaille de façon efficace durant cette dernière mandature.


Kassoum THERA

24 Septembre 2008