Partager

Elle s’explique par l’urgence d’agir face aux difficultés éprouvées à rembourser des prêts contractés par la mairie pour l’assainissement et diverses prestations.

Une session extraordinaire du Conseil du District de Bamako s’est tenue hier à l’Hôtel de ville de la capitale. Les travaux étaient dirigés par le maire de Bamako, Adama Sangaré. Cette session extraordinaire était consacrée à l’examen d’un sujet important : la modification du budget primitif afin d’y inscrire la prise en charge des arriérés dus aux GIE d’assainissement, aux prestataires de services et autres fournisseurs.

Après vérification des mandats, Adama Sangaré, à l’entame de son intervention, a expliqué la tenue de la session par l’urgence d’agir face aux difficultés éprouvées à rembourser des prêts contractés par la mairie (particulièrement auprès de la BMS) pour l’assainissement de Bamako et diverses prestations.

Selon le maire du District, cette mesure est déjà inscrite dans le budget 2014 mais en application de la loi n° 007 du 7 février portant code des collectivités, il fallait réunir le conseil pour en débattre et avoir son aval. L’adoption de cette mesure permettra d’augmenter le budget prévisionnel 2014 d’un montant estimé à environ 1,5 milliard de Fcfa. Outre ce sujet, les conseillers étaient aussi appelés à faire le point de la gestion courante de la « Cité des 3 caïmans ».

La session du Conseil est, a indiqué Adama Sangaré, un exercice qui « illustre la volonté du bureau du Conseil de tout mettre en œuvre pour garder le cap d’un fonctionnement efficient de l’institution ».

Cette session intervient alors que l’hivernage débute et que les problèmes d’assainissement (curage et entretien des caniveaux et collecteurs) se posent plus que jamais avec acuité. Le spectre des graves inondations de l’année dernière qui avaient fait des dizaines de victimes dans les communes I et IV du District de Bamako, hante encore les esprits en dépit des mesures annoncées par le gouvernement. Des actions sont entamées et une course de vitesse est engagée avec les pluies.

Lougaye ALMOULOUD

L’essor du 03 Juin 2014