Partager

URD : Pourquoi Oumar Ibrahim est furieux contre Soumi ! …

La guerre de tranchées déclenchée entre Oumar Ibrahim Touré, 2è Vice- président de l’URD et Soumaïla Cissé, aurait comme point de départ la composition du gouvernement Modibo Sidibé. Comme d’habitude, il est demandé aux partis politiques d’envoyer la liste de leurs cadres ministrables. Ainsi trois noms étaient demandés à l’URD.

Selon notre source, le parti avait déjà été informé par qui de droit, que Oumar Ibrahim Touré qui était dans le gouvernement précédent, serait reconduit. Mais la liste des nominés ministrables envoyée par l’URD ne comprenait guère le nom du ministre sortant. Or une telle décision du parti requiert nécessairement la caution du président, si ce n’est pas lui qui décide.

Dans le cas de l’URD, même si Soumaïla Cissé séjourne à Ouagadougou en tant que président de la Commission de l’UEMOA, il est pris pour responsable de ce choix du parti. Mieux, Oumar Ibrahim Touré sait qu’aucune décision sérieuse n’est prise par le président de l’URD, l’ancien Premier ministre, Younoussi Touré, sans l’aval du mentor Soumaïla Cissé.

Sa reconduction dans le gouvernement de Modibo Sidibé (sans l’aval de celui dont il est le produit pur, à savoir Soumi) a conduit le ministre Oumar Ibrahim Touré à ne compter que sur ses propres forces : à conquérir la présidence du parti. C’est ce qui explique la phrase qui défrayé la chronique : « je suis candidat à la présidence de l’URD avec ou sans l’accord de Soumaïla Cissé ». Mais le ministre fera-t-il le poids devant Soumi champion ? Est bien malin celui qui peut répondre.

… Vif échange entre Oumar Ibrahim Touré et Soumaïla Cissé …

De source proche de l’URD, il y a eu un vif échange entre Soumaïla Cissé et le ministre Oumar Ibrahim, quand celui-ci lui a parlé de ses prétentions de conquérir la présidence du parti. Soumi lui aurait dit non ! Le ministre aurait insisté, Soumi lui aurait dit non et non !
… Présidence du parti = candidature en 2012

L’altercation d’une part entre Oumar Ibrahim Touré, 2è Vice président et d’autre part Soumaïla Cissé, le mentor du parti et Younoussi Touré, le président du parti, tient à une chose : la candidature du parti à la présidentielle de 2012.

A l’URD, on estime qu’Oumar Ibrahim Touré n’est pas d’humeur à jouer le rôle de gardien de la présidence du parti en attendant le retour du vrai futur titulaire, à savoir Soumaïla Cissé, actuellement président de la Commission de l’UEMOA à Ouagadougou. Si le ministre Touré devient président de l’URD, alors Soumi n’est plus sûr d’en être le candidat à la présidentielle de 2012. C’est pourquoi certains présagent une bataille de titans entre les deux poids lourds du parti d’ici 2012.

… Une situation qui arrange ATT

Certains observateurs n’hésitent pas à dire que la situation qui se profile à l’horizon ne profite qu’à ATT dans la perspective de 2012. Même si l’actuel locataire de Koulouba ne sera pas candidat, il voudrait certainement avoir un poulain dans la course. A cet effet, la situation à l’URD empêche son challenger d’avoir un appareil solide capable de le porter à la tête de l’Etat. Ce qui permet à ATT d’avoir un vrai challenger en moins.

Douanes française au Mali : La France candidate à l’OMD

Les élections à la présidence de l’Organisation mondiale des Douanes seront ouvertes dans les brefs délais. La France est candidate à cette élection à travers ses douanes. C’est la raison pour laquelle, les douanes françaises sont présentes au Mali. Au cours de leurs campagnes, elles décerneront des diplômes de reconnaissance aux douanes maliennes pour leur collaboration de qualité.

Le Républicain

21 Février 2008.