Partager

Depuis quelques jours, le célèbre musicien malien Salif Kéïta a assigné en instance judiciaire devant le tribunal de la Commune IV, la société de téléphonie Orange-Mali.


Motif :
la diva de la musique malienne reproche à l’opérateur de téléphonie l’utilisation, sans son consentement, d’une de ses chansons dans un de ses clips publicitaires…

Armée malienne : Les dessous des récentes nominations

Le chef de l’Etat, chef suprême des armées disait le 8 juin dernier que les dernières mutations au sein de la « Grande Muette » ne constituent pas un désaveu pour les officiers qui ont été remplacés. Mais, de sources bien informées (proches de Koulouba), les événements du 21 mai à Abeïbara auraient été très mal gérés par certains officiers de notre armée. Ce serait ces officiers fautifs qui ont fait les frais de ces nouvelles… mutations-sanctions.


Dotations en carburant : L’autre gaspillage

Le gouvernement malien paye chaque mois plusieurs millions de nos francs pour la dotation en carburant des cadres de l’Administration. Ces tickets d’essence (« bons » d’essence) font régulièrement l’objet de spéculations. Ainsi, on augmente la dotation pour distribuer les « bons » aux copains, copines, parents et autres visiteurs.

Il semble qu’actuellement, on a facilement droit aux bons d’essence lorsqu’on compte utiliser son véhicule pour aller (en week-end), expliquer le contenu du PDES à quelques villageois du Mali profond…

ONP : La mort lente…

Depuis quelques années, les activités de la poste connaissent une très forte baisse de régime, avec la fulgurante poussée des nouvelles technologies. Le courrier postal se fait rare ; les mandats postaux se recherchent à la loupe, surtout avec l’invasion des sociétés de transfert d’argent (comme Western Union, Money Gram).

Dès lors, l’Office National des Postes (ONP) cherche actuellement à sauver sa peau à travers des réformes dont le « mandat express » et autres, pour lesquels l’enveloppe financière tarde à être… consistante. Pendant ce temps, la poste elle, meurt à petit feu.

Recensement des retraités du Mali : La frousse des truands

Comme ce fut le cas au niveau de la Fonction Publique avec l’existence des fonctionnaires fictifs, un certain nombre de proches de retraités décédés ont, pendant longtemps, grâce à des procurations fictives, perçu des pensions indues. Avec le recensement des pensionnaires, c’est la panique chez ces faussaires et leurs complices. De sources crédibles, ceux de ces truands qui viendraient à être appréhendés, devront rembourser les sous indûment perçus.


CEN-SAD : Les terres de l’ON boudées ?

Depuis déjà quelques années, ATT ne cesse d’annoncer à l’intention du guide Libyen et de ses pairs de la CEN-SAD en général, la mise à disposition de 100.000 hectares de terres (à mettre en valeur) à l’Office du Niger (ON). Curieusement, le « cadeau » n’a pas suscité l’engouement auquel on devrait s’attendre.

Lors du dernier sommet de la CEN-SAD à Cotonou, ATT est encore revenu à la charge, pour presque « supplier » ses pairs à venir prendre possession de ses terres… Alors, pourquoi tant d’empressement à « offrir » un présent dont personne ne veut visiblement ? Les terres de l’ON sont-elles devenues si… encombrantes ?

26 Mars

25 Juin 2008