Partager

* Affaire trafic de passeport : Le commissaire du 4è Arrondissement entendu

Dans l’affaire des faussaires qui ont falsifié le passeport de notre confrère Nouhoum Kéïta, le commissaire du 4è arrondissement contre toute attente avait pris la victime comme pour l’accusé. Le journaliste n’est pas passé par quatre chemins pour l’interpeller devant qui de droit. L’affaire a été portée devant l’inspection de Police. Tout le monde sait que Niamey Kéïta ne blague pas avec la médiocrité dans la police. Le commissaire a été soumis à l’interrogatoire musclé de s ix contrôleurs de police.


* Coupe ATT à Kayes : Un mauvais parachutiste dans les « niailles »

C’est l’histoire d’un aide de camp du président ATT au stade de Kayes. Pour montrer qu’il est toujours en forme et qu’il est à mesure de jouer efficacement son rôle de garde du corps, un acolyte d’ATT n’a pas trouvé mieux que de sauter pour atterrir sur le terrain de football. L’expérience ne lui a pas réussi, et le parachutiste a raté sa descente en atterrissant derrière les grillages dans les broussailles. Certains ont estimé qu’il s’en est encore tirer mieux.


* Presse sénégalaise et malienne : Même combat ?

Dans l’affaire des attentats orchestrés contre la presse au Sénégal, avec le saccage de certains organes de presse, la marche de protestation a mobilisé environ 3000 personnes dans les rues de Dakar. Et le limogeage mérité d’un ministre d’une hargne débordante. Quel écho dans la presse malienne ? Peu !

En d’autres circonstances la presse sénégalaise s’est levée pour soutenir leurs confrères maliens menacés, et vice versa. Mais aujourd’hui les donnes semblent être changées. Un responsable de la presse malienne connu pour ses initiatives, sa célérité et sa capacité de mobilisation, aurait été démarché par un représentant du pays d’Abdoulaye Wade pour qu’il soit à la manœuvre afin que les manifestations de protestation observées à Dakar ne fassent pas tache d’huile au Mali. Dix millions pour faire taire certains confrères?

03 Septembre 2008