Partager

* Armée : Des primes substantielles accordées
Les officiers, sous officiers et hommes de troupe auraient bénéficié d’une augmentation importante de leur prime qui a été souvent multipliée par trois, voire par quatre, pour faire face à la vie chère.

Une mesure salutaire car le chef suprême des Armées ne devait pas rester indifférent aux difficultés des officiers et de leur famille face à la vie chère. Et surtout compte tenu des difficultés qu’ils rencontrent sur le terrain. C’est eux qui assurent la défense de la Nation.

Cependant, joint par nos soins, le Directeur général de l’Information et des Relations Publiques de l’Armée, le Colonel Coulibaly indique qu’il ne s’agit pas d’une augmentation, mais d’une prime accordée à certains responsables qui n’en bénéficiaient pas.

Cette prime ne concerne donc pas les officiers et les sous officiers. «C’est une prime qui est accordée aux hommes de troupes responsables à la base, ceux qui sont chargés de magasins d’armement, des responsables de carburant, d’habillement et souvent de deniers », précise-t-il.

De son côté, le conseiller à la communication du ministère de la Défense précise que cette mesure qui a été récemment évoquée par un responsable de l’Armée, n’était pas nouvelle mais qu’elle a été décidée il y a un an, et il s’agit de prime accordée aux militaires du rang.
Espérons que les enseignants, les agents de la santé et d’autres bénéficieront de la même attention du chef de l’Etat.

* Après l’enquête de l’OLAF : L’Union Européenne fuit-elle Ahmed Sow?

Au cours d’une cérémonie organisée à Bamako, le Représentant de l’Union Européenne a refusé de se faire photographier avec le ministre Ahmed Sow. Il a trouvé une astuce pour s’éclipser pendant que le photographe s’affairait sur son appareil. C’est dire combien la défiance est grande à l’endroit de l’ancien Directeur Général du CDE dont la gestion a fait l’objet d’un rapport de l’OLAF.

* Affaire Ahmed Sow : Le rapport confidentiel
A Bamako, dans les milieux officiels, circule un résumé du rapport de l’OLAF. Ce document de quatre pages récapitule les principaux griefs de l’OLAF contre notre ministre de l’Energie et des Mines et de l’Eau. Le rapport complet lui-même serait encore confidentiel.


* Sécurité dans le Sahel :
Le sommet otage de l’impréparation
La conférence du chef de l’Etat sur la sécurité dans le sahel qui devrait se tenir les 8 et 9 juillet, reporté aux 20 et 21 juillet, est de nouveau reporté pour les 28 et 29 août.

Initialement, cette conférence concernait six pays (Mali, Niger, Libye, Algérie, Mauritanie et Burkina Faso). Or l’Indicateur du Renouveau qui est un journal proche des services de la présidence a révélé dans sa parution d’hier que 20 pays participeront à la rencontre.

Il y a donc un changement de format qui veut dire qu’en vérité, les organisateurs ne savent pas ce qu’il faut faire. Les différents reports dénotent de l’impréparation, mais aussi l’opinion reste fixer sur le format.


23 Juillet 2008