Partager

Tinzaouaten : Affrontement entre rebelles et armée malienne

Selon certaines sources, généralement bien informées, il y a eu un affrontement sanglant entre l’armée malienne et les rebelles au Nord du pays à environ une trentaine de Km de Tinzaouaten dans la région de Kidal. Le véhicule militaire aurait sauté sur une mine et les échanges de tirs se seraient soldés par plusieurs dizaines de blessés. Les sources ne précisent pas s’il s’agit d’une attaque à l’initiative des rebelles.

ATT fête Maouloud en Ouganda : Ce n’est pas pour chercher Dieu…

ATT se serait rendu en Ouganda à la veille de la fête musulmane de Maouloud. La vérité est que le Guide libyen Mouammar El Kadhafi a décidé d’y commémorer la naissance du prophète Mohamed (SAW). Comme il l’a fait au Mali en 2006.

Et pourquoi le président de la République du Mali, se rend-il en Ouganda à la veille de Maouloud ? Pour rencontrer Kadhafi ou pour célébrer Maouloud ? En tout cas, ce n’est pas pour Dieu qu’il le fait. « Si le Chef de l’Etat s’en va pour mendier que feraient les populations ? », s’est interrogé le prêcheur Ousmane Madani Haïdara.

Pour apaiser le front syndical

Les partenaires demandent la suppression du concours pour les directeurs de CAP
Les ministères en charge de l’éducation ont rencontré les partenaires sociaux de l’école pour échanger sur deux points : l’article 60 de la loi 99-046 portant loi d’orientation sur l’éducation, la mise en place et les modalités de fonctionnement du Conseil supérieur de l’éducation.

S’agissant de l’article 60 relatif aux fonctions de directeur de CAP, conseiller pédagogique, proviseur, il fallait passer par un concours pour accéder à ces fonctions. Dans l’application cet article a posé problèmes. Pour mémoire les anciens directeurs de CAP avaient attaqué l’Etat devant la Cour Suprême sans succès. Les syndicats d’enseignants ont demandé sa suppression. Dans le but d’apaiser le front scolaire, les partenaires sociaux ont jugé de la nécessité de sa suppression. Le projet qui passera dans les plus brefs délais en conseil des ministres sera transmis à l’Assemblée nationale. Les anciens textes existants permettront de combler le vide qui sera créé dans l’entendement de certains partenaires.

Outre les partenaires sociaux, les directeurs des services centraux des deux départements étaient présents.


…Soutiennent la mise en place du conseil Supérieur de l’Education


Cet organe est prévu par l’article 63 de la loi d’orientation sur l’éducation. Il n’a jamais été opérationnel. Vu les nombreuses difficultés que rencontre notre système éducatif, les ministres en charge de l’éducation ont estimé qu’il était indispensable de mettre cet organe en place. Il sera constitué de personnalités indépendantes et de représentants des partenaires ayant une connaissance avérée du monde scolaire. Cet organe apportera les éclairages utiles au ministre en charge de l’éducation sur les grandes orientations ou crises que pourrait connaître le système éducatif.

Ce projet passera en conseil des ministres, puisqu’il s’agit d’un décret d’application.

21 mars 2008.