Partager

Lutte politique : Les vrais défis selon le président de l’UMP

Lors du premier congrès ordinaire de l‘Union des Maliens pour le progrès (UMP), son président Amadou Touré a déclaré: « L’horizon est lourd de menaces : menaces sur l’école, menaces sur la santé, menaces sur l’assurance de bien manger à sa faim, menaces sur notre capacité à donner du travail à tous nos enfants, à tous ceux qui ont aujourd’hui un diplôme. Voilà les vrais défis ». De la part d’un ministre de la majorité, on peut croire que les gens sont conscients de l’accumulation des périls.


ATT à Wal Fadjri, repris par L‘Aube et Libération : «j’entretiens d’excellentes relations avec l’opposition»


« D’ailleurs au niveau de l’Assemblée, la vingtaine de députés issus de l’opposition porte la réplique la plus constructive à la majorité que nous appelons ici l’Alliance pour la démocratie et le progrès proche du président de la République.
C’est dire que j’entretiens d’excellentes relations avec les partis de l’opposition »

… « Je n’ai pas un parti politique à les opposer »…
_ « Je dois vous dire que je connais personnellement les principaux animateurs de l’opposition. Et aujourd’hui, je n’ai même pas de parti politique à leur opposer. C’est normal que ces derniers aient de l’ambition pour diriger un jour ce pays. J’ai toujours nourri l’espoir de voir les partis politiques maliens fonctionner comme de véritables instruments de conquête et/ou de gestion du pouvoir »


… ATT soutient les initiatives du FDR sur le Nord


Selon ATT: « j’entretiens d’excellentes relations avec les partis de l’opposition. Ces derniers m’ont même fait hier (samedi selon l’Aube), des propositions pertinentes dans le cadre de la gestion et de la compréhension des problèmes du Nord. J’ai d’ailleurs saisi l’idée et compte travailler avec eux ».


Le Collectif et la question du Nord : L’Adema et l’URD sont-elles en phase avec ATT ?


Le président de l’Adema, Dioncounda Traoré et Assarid Ag Imbarcaouane auraient donné des instructions aux représentants de l’Adema pour se retirer du Collectif. Et l’URD aussi aurait gelé sa participation. Sont-ils en phase avec ATT qui soutient les initiatives du Collectif sur le Nord ?


URD : Soumi met tous d’accord …


« A la demande de Soumaïla Cissé, Oumar Ibrahim Touré a accepté de retirer sa candidature ». C’est la substance d’un communiqué de presse produit par le Bureau Exécutif National (BEN) de l’URD, le 21 février 2008.

L’annonce de la candidature d’Oumar Ibrahim Touré à la présidence de l’URD avait créé une vraie panique à l’URD. On a pensé qu’il se battrait pour être le président de l’URD et ensuite, le candidat du parti à la présidentielle en 2012. Mais tout s’est vite arrangé lorsque Soumi Champion a foulé le sol bamakois. La situation qui était annoncée par certains pour être une foudre a été finalement désamorcée tel un pétard mouillé. Le déluge promis a vite fait la place à la terre ferme. « A l’URD, on peut résoudre tous les problèmes », commente un membre du BEN. La réunion a eu lieu au domicile de Younoussi Touré, président du parti, en présence de Soumaïla Cissé et des présidents d’honneur. Il est à signaler que Me Abdoul Wahab Berthé, 1er vice président du parti n’était, cependant pas à cette rencontre.

… La question Oumar Ibrahim du BEN au SE …

La réunion ordinaire du BEN de l’URD, tenue le 19 février autour de la crise provoquée par les déclarations fracassantes du 2è vice-président Oumar Ibrahim Touré, a commencé à 21 heures et a pris fin à minuit. Mais le BEN a lancé la balle dans le camp du Secrétariat exécutif « pour trouver des solutions appropriées pour la cohésion et l’unité du parti ».

… Conclusions des débats du SE- URD

Premièrement, toute prise de décisions importantes se fera sur une base consensuelle. Deuxièmement, toutes les questions importantes au sein du parti feront l’objet de débats dans les organes et instances appropriées, y compris les candidatures. Le BEN en séance extraordinaire du 21 février a entériné les conclusions du SE.

Vie publique : Sadi regrette le retrait de Fidel Castro

Dans une déclaration produite par son Secrétaire Général, le Dr Oumar Mariko, le Bureau National du parti Sadi (Solidarité Africaine pour la Démocratie et l’Indépendance) a exprimé son émotion et sa tristesse en apprenant la décision du Commandant Fidel Castro Ruz de renoncer à ses charges de président du Conseil d’Etat et chef de l’Etat cubain pour des raisons de santé. « Le parti Sadi rend hommage au président Fidel Castro, dirigeant exceptionnel et figure de proue du Mouvement des non-alignés pour sa contribution inestimable dans la lutte contre l’apartheid en Afrique du sud, l’occupation illégale de l’Angola par les mercenaires racistes de Pretoria, et la consolidation des luttes de libération nationale sur le continent africain ».


22 février 2008.