Partager

Le Secrétariat général de la Ligue islamique mondiale vient de parachever les réunions préparatoires en vue de la bonne tenue de la Conférence islamique internationale de dialogue interreligieux prévue à la Mecque du 04 au 06 juin 2008 sous la haute présidence du Serviteur des deux Saints Mosquées, Abdullah Bin Abdul Aziz AL SAUD, Roi d’Arabie Saoudite.

Après l’avoir remercié pour la bienveillante attention qu’il accorde à cette conférence, le Secrétaire général de la Ligue islamique mondiale, le Dr Abdullah AL TURKI, a affirmé que le Roi Abdullah exhorte les nations du monde au dialogue pour que s’instaure la compréhension mutuelle, la coexistence et la coopération entre les fils de l’humanité en lieu et place de la répulsion, de l’antiphatie et des conflits.

Dr AL TURKI a aussi exprimé l’espoir que les participants à la Conférence parviennent à des conclusions tendant à la réalisation des objectifs islamiques recherchés par le dialogue avec les adeptes d’autres religions, cultures et civilisations.

A noter que la Conférence aura quatre axes principaux de débats, à savoir :

• l’ancrage islamique du dialogue, définition du concept du dialogue, ses objectifs, ses fondements et ses inspirations du Saint CORAN et de la Sunna du Prophète (bénit soit-il). Tout en jetant un regard sur les expériences du dialogue des civilisations à travers l’histoire ;

• méthode du dialogue, problématique et tabous du dialogue, définition de son mécanisme et sa déontologie ;

• avec qui dialoguer, il s’agit des adeptes des différents messages divins et les adeptes des philosophies positives. Les participants débattront de l’avenir du dialogue à la lumière des attaques récurrentes contre l’islam ;

• Domaines du dialogue, ils comportent les questions relatives à l’homme, la réforme des sociétés humaines, la famille, les moeurs, le traitement des questions relatives à la querelles des civilisations.

La conférence oeuvrera à rendre le dialogue un moyen important de traitement des problèmes dont souffre l’humanité et un pont solide garantissant la coopération entre les pays, organismes et sociétés en cultures diverses sur les valeurs humaines communes garantissant la justice, la sécurité et la paix et participant à la gestion des questions de la famille et pour faire face aux méfaits du terrorisme, de l’oppression et des drogues.

Le dialogue entre les peuples et les différentes religions, cultures et civilisations étant la seule et unique alternative aux appels à la lutte contre les civilisations.

Source : Ambassade du Royaume de L’Arabie Saoudite à Bamako

04 Juin 2008