Partager

Bamako abritera du 16 au 18 mars 2012, une conférence internationale qui se propose de montrer l’implication de l’uranium dans la dégradation de la santé et de l’environnement.

L’Association des ressortissants et amis de la Commune de Faléa (ARACF), en collaboration avec l’Association Médecins pour une responsabilité sociale/ pour la prévention de la guerre nucléaire et le Forum Civique Européen, organise à Bamako, du 16 au 18 mars 2012, une conférence internationale sur l’implication de l’uranium dans la dégradation de la santé et de l’environnement.

Cette conférence internationale qui vise à mettre à la disposition du Mali des informations fondamentales concernant l’uranium, la radioactivité, l’exploitation minière et sa chaîne de transformation d’un point de vue médical et au regard des populations concernées, enregistrera la participation de plusieurs experts internationaux. Il faut dire que cette rencontre dans notre pays est motivée par le fait qu’il y a actuellement au moins une société qui explore l’uranium en vue d’une exploitation industrielle et commerciale. Cependant, l’actuel niveau de connaissance et d’information sur les conséquences est à considérer comme nul.

Par cette conférence, les initiateurs veulent amener les médecins, les scientifiques, les décideurs politiques, la société civile malienne et les médias à s’intéresser à la question de l’uranium, chacun dans le domaine qui le concerne. Pendant trois jours, des experts vont entretenir les participants sur des questions aussi importantes comme les dangers émanant du minerai et ses produits de désintégration et les conséquences d’une exploitation de ce minerai.

Assane Koné

Le 15 Mars 2012