Partager

La justice française a ordonné la restitution par le Congo de la dépouille de l’explorateur français Pierre Savorgnan de Brazza à ses descendants, sept ans après sa réinhumation solennelle dans un mausolée de Brazzaville, selon un arrêt consulté jeudi par l’AFP. La cour d’appel de Paris a donné mercredi raison à 15 descendants de l’explorateur français d’origine italienne, qui reprochaient au Congo de ne pas avoir respecté des engagements pris en 2006 en échange du transfert de sa dépouille dans la capitale congolaise. Explorateur qualifié d' »humaniste » par ses admirateurs, Savorgnan de Brazza (1852-1905) avait en 1880 permis à la France de prendre possession du Congo à la faveur d’un traité de paix conclu avec le roi Makoko Iloo Ier. Sa dépouille avait été ramenée d’Alger à Brazzaville en octobre 2006 et réinhumée dans un imposant mausolée de marbre et de verre sur les bords du fleuve Congo. Ce retour était le fruit d’un protocole d’accord signé quelques jours plus tôt à Rome entre la République du Congo et les descendants (italiens) de l’explorateur. Estimant que le Congo n’avait pas respecté ses promesses, les descendants de l’explorateur ont saisi la justice française qui les a déboutés en 1ère instance en 2011. La cour d’appel de Paris leur a donné raison, ordonnant la restitution aux descendants des restes mortuaires dans un délai de trois mois. AFP