Partager

Considérant que la liberté d’opinion est un principe consacré par la Constitution de la IIIe République du Mali,

Considérant que le système éducatif malien dispose de structures et de textes réglementant les activités pédagogiques ainsi que les sanctions disciplinaires,

Considérant le caractère inviolable de l’espace scolaire et universitaire,

Nous, syndicats de l’enseignement supérieur et de l’enseignement secondaire : Snesup, Synadef, Synestp, Syntes et Sypces,

Sommes indignés par l’intrusion de la justice dans les affaires pédagogiques,

Condamnons avec la dernière rigueur l’arrestation et la condamnation arbitraires du collègue Bassirou Kassoum Minta,

Exigeons sa libération inconditionnelle et sans délai ainsi que son rétablissement dans ses droits,

Demandons que de telle pratique, digne d’un autre âge, ne se reproduise plus jamais en République du Mali.

Fait à Bamako, le 11 juillet 2007.

Ont signé :

Le Snesup

Le Synapef

Le Synestp

Le Syntes

Le Sypces


13 juillet 2007.