Partager

1-42.jpg

Melissa Diakité, une jeune malienne de 12 ans, a été classée première d’un concours international de dictée dans la catégorie Classe d’Immersion organisé, le 18 mai dernier, au Palais Montcalm de Québec (Canada).

Initié à l’intention des jeunes scolaires, elle a arraché cette place à 106 autres candidats venus des Etats-Unis, d’Haïti, du Canada anglais et français et de quatre autres pays de l’Afrique de l’Ouest ( le Burkina Faso, le Bénin, le Niger et le Sénégal). Cette compétition enregistrée la participation de deux jeunes maliennes.

Le 20 mars dernier a eu lieu, à la Cité des Enfants, la Finale nationale de la Dictée Paul Gérin-Lajoie (PGL) qui a départagé huit candidats.

Melissa Diakité de l’école fondamentale publique de Daoudabougou (Académie de Bamako Rive Droite) et Ambaga Sarah Yalcouyé de l’école privé Horizon (Bamako Rive Gauche) ont remporté cette étape et ont été désignées pour représenter le Mali à la finale internationale du 18 mai au Québec.

En fait, dix mille élèves Maliens ont participé au processus de sélection qui a débuté par des activités d’apprentissages du français à l’aide de documentation mise à la disposition des élèves et de leurs enseignants par la Fondation PGL.

Le 21 février, après plusieurs semaines d’entraînement, la finale locale avait lieu dans 221 écoles. Et le 6 mars, les 221 gagnants participaient à la finale des académies.

Cette 2ème étape a permis de retenir huit gagnants dont quatre des écoles publiques et quatre des écoles privées en provenance des académies de Koulikoro, Kati, Bamako Rive Droite et Bamako Rive Gauche. C’est ainsi que Mlles Diakité et Yalcouyé ont été retenues pour représenter le Mali au Canada.

Lors de la soirée de la Francophonie au Centre International des Conférences de Bamako, les deux candidates recevaient des mains de l’Ambassadrice du Canada au Mali, Mme Isabelle Roy, leurs billets d’avion qui devaient leur permettre de se rendre au Canada en mai pour la compétition internationale.

Ainsi Melissa Diakité a obtenu la première place. A la clôture de l’événement, à Québec, le Président fondateur de l’ONG qui porte son nom, M. Paul Gérin-Lajoie, et son fils François qui dirige actuellement la fondation, ont remis plusieurs prix à la lauréate.

Ces prix sont, entre autres, une bourse d’étude de 2000 dollars canadiens (environ 840 000 FCFA) dont elle pourra disposer au moment de son entrée à l’université ou au collège.

Plusieurs personnalités canadiennes et internationales étaient de l’événement, selon PHILIPPE VEILLEUX, coordinateur représentant de la Fondation PGL au Mali, par la télévision locale et différents médias.

Le prix n’a pas encore été présenté officiellement aux autorités maliennes, mais les responsables de la fondation Paul Gérin-Lajoie au Mali se proposent de rencontrer les responsables du Ministère de l’éducation de base, de l’alphabétisation et des langues nationales,

dès cette semaine, pour expliquer la portée de ce concours qui consiste à accompagner les jeunes scolaires talentueuses dans la consolidation de leurs atouts en matière d’éducation.

Le concours s’adressait aux jeunes scolaires de moins de 15 ans de niveau au dessous du certificat d’études primaires (6ème Année).


Seydou Coulibaly

26 Mai 2008