Partager

Après la lourde sanction salutaire infligée par le ministre de la Fonction publique et de la reforme administrative, Mamadou Namory Traoré aux personnes illégalement entrées dans la fonction publique, un concours direct de recrutement de 1512 agents dans toutes les catégories vient d’être lancé par les arrêtés interministériels signés entre le ministre de la Fonction publique et celui de l’économie, des finances et du Budget. Le dépôt des dossiers a débuté, hier lundi et prendra fin le 29 novembre prochain. Cette fois-ci, le principe de l’égalité des chances pour tous à l’emploi sera garanti.

Le Ministre, Namory Traoré, dès sa nomination à la tête du département de la Fonction publique, après avoir constaté des irrégularités de recrutement des fonctionnaires, a décidé d’appliquer strictement les textes y afférents afin de permettre l’égalité des chances pour tous les citoyens à l’emploi.

Ainsi, pour joindre l’acte à la parole Mamadou N Traoré a pris une première décision qui a permis de rétrograder 148 agents sur plus de 2000 en liste pour faux et usage de faux.

Après cette opération, Mr le ministre, a, encore pris, le 2 octobre dernier une autre décision qui a permis de radier 263 personnes de la Fonction publique pour non conformité aux règlements du concours d’entrée.

Ces mesures prises permettront de faire renaître l’espoir chez les enfants des pauvres qui ne croyaient plus au concours de recrutement des agents au sein des structures étatiques.

Car, les jeunes diplômés considèrent que pour être fonctionnaire au Mali, il faut être le fils d’un haut cadre ou gêner le pouvoir en place pour se faire entendre.

C’est ce qui vient d’être constaté à l’issue de la radiation de 263 personnes dont les fils et filles des gros poissons. Ainsi, pour une administration performante avec des agents compétents, un concours de recrutement direct de 1512 agents dans la Fonction publique de l’Etat au titre de l’exercice budgétaire 2012 toutes catégories confondues (A, B1, B2, et C) vient de s’ouvrir dont le dépôt des dossiers coure du 29 octobre au 29 novembre, au Centre national des examens et concours sis au Dibida, à l’ex-siège de la COCAN. Les épreuves se dérouleront dans les centres d’examen de Bamako, Kayes, Sikasso et Mopti du samedi 22 décembre au lundi 31 décembre 2012 selon les cadres et corps prévus.

Il s’agit des secteurs de l’agriculture et génie rural, l’industrie et mines, les finances, les constructions civiles, statistiques, les eaux et forêts, informatique, élevage, santé, arts et culture, jeunesse et sports, impôts, administration générale, action sociale, trésor, douane, travail et sécurité sociale.

En plus, il y a aussi, le recrutement pour le compte du ministère de la santé, des ministères en charge de l’Education et du ministère de la justice.

Ceux qui ont été sanctionnés par la décision du ministre pourront de façon régulière tenter leur chance cette fois-ci pour accéder à la fonction publique par la grande porte.

Falé COULIBALY

L’Indépendant du 30 Octobre 2012