Partager

Dans deux semaines, le public sportif de tout le continent vibrera au rythme des compétitions de clubs africaines. Comme on le sait, le Mali sera également au rendez-vous avec ses deux clubs-phares, à savoir, le Djoliba AC (Champion’s League) et le Stade malien de Bamako (Coupe CAF).

Ainsi pour ces 1/8 de finales aller, le Djoliba jouera à domicile contre les Zambiens de Zesco United ; tandis que le Stade malien de Bamako affrontera la JSM Béjaïa à l’extérieur, plus précisément en Algérie.

Après la qualification des clubs maliens au tour suivant, le public sportif malien, plus particulièrement les supporters et sympathisants du Djoliba, n’ont pas compris l’attitude de la commission de désignation des arbitres de la Confédération Africaine de Football (CAF).

En effet, la rencontre Djoliba-Zesco United à Bamako devrait être arbitrée par des arbitres tunisiens. Or au tour précédent, le Djoliba avait éliminé le Club Africain de Tunis. Ce qui avait suscité l’incompréhension, voire la révolte des partisans du Djoliba.

Pour eux, cela est inadmissible à deux égards. Premièrement, les arbitres tunisiens ne vont jamais oublier l’élimination de leurs clubs par les clubs maliens. Deuxièmement, le Président de la Commission de désignation des arbitres de la CAF est malien.

Des commentaires et interprétations ont dominé tout le debut de la semaine. Ce qui avait poussé les supporters du Djoliba à vouloir organiser une marche de protestation pour dénoncer, selon eux, une cabale ourdie à l’encontre sde leur club. Finalement, la nouvelle est tombée le 9 Avril faisant état du remplacement des arbitres tunisiens par des Togolais, selon un membre du bureau fédéral.

Ce qui, du coup, baissera de plusieurs crans la tension au sein des supporters du Djoliba qui se préparaient à de violentes manifestations au cas où le Djoliba venait à trébucher à Bamako par la faute des arbitres tunisiens. Malgré le remplacement des arbitres tunisiens, un observateur sportif a tenu à fustiger l’attitude de la CAF.

“Ce n’est pas vraiment logique de faire une aussi grosse erreur. Je me demandais si le Club Africain avait éliminé le Djoliba, ou est-ce que la commission allait désigner des arbitres tunisiens. Je ne sais pas si c’est fait à dessein ,surtout que c’est notre compatriote qui est le président. Mais je dis que le mal a été fait, même si le bon sens a pu guider la CAF ”, a-t-il déclaré.

Pour le match JSM Béjaïa-Stade Malien de Bamako, les arbitres seront Egyptiens, et le Commissaire sera Marocain. En tout cas, grâce à cette solution trouvée, la CAF vient d’éviter au Mali des violences qui étaient en train de se préparer, au cas où le Djoliba venait à perdre.

En tout cas, les plus hautes autorités du pays doivent désormais prendre des mesures nécessaires pour que l’élan de la stabilité puisse continuer. On se rappelle que le Mali avait connu de violentes manifestations lors de la défaite des Aigles face au Togo, le 27 Mars 2005, à l’occasion des éliminatoires CAN-Mondial 2006.

Espérons maintenant que le remplacement des arbitres tunisiens par des togolais pourra permettre aux joueurs du Djoliba, ainsi qu’aux responsables et supporters, de bien se concentrer et de se préparer sérieusement pour faire un grand pas à Bamako avant d’envisager la match-retour. On peut donc dire que c’est une victoire psychologique que le Djoliba vient d’obtenir.

Sadou BOCOUM

10 Avril 2009