Partager

Nous avons appris avec consternation selon les réseaux sociaux et la presse écrite, que pour une présumée plainte, Rasbath a été interpellé dans la nuit du 15 au 16 Août 2016, par les limiers du Camp I de la Gendarmerie de Bamako.
Nous considérons que par cet acte, le Président IBK fait obstruction à la liberté d’information garantie par la constitution du 25 février 1992. Le peuple a produit des Martyrs le 26 mars 1991 pour accéder à la démocratie. Faisons donc en sorte que la liberté d’expression soit une réalité au Mali.
Le Journal Carrefour invite le peuple malien à défendre ses droits en toutes circonstances et demande au Gouvernement de remettre en liberté l’Informateur National en la personne de Rasbath afin que le sacrifice de nos martyrs ne soit pas vain.

La Rédaction

Du 18 Août 2016